•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

L'Ontario accuse le CN d'avoir causé des feux de forêt

Le gouvernement ontarien poursuit le Canadien national en lien avec 4 feux qui ont ravagé des milliers d'hectares de forêt près de Timmins, Chapleau et Thunder Bay en 2011 et en 2012. La province soutient que le passage d'un train dans une zone très sèche aurait provoqueé l'incendie. La Couronne réclame au total plus de 42 millions de dollars en dommages et pertes de revenus. Les explications de Mathieu Grégoire.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario accuse le Canadien National (CN) d'être responsable de l'incendie de forêt qui avait forcé la Ville de Timmins à déclarer l'état d'urgence en 2012.

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario accuse le Canadien National (CN) d'être responsable de l'incendie de forêt qui avait forcé la Ville de Timmins à déclarer l'état d'urgence en 2012.

Un texte d'Annie PoulinTwitterCourriel

Le gouvernement ontarien a déposé une poursuite de plus de 38 millions de dollars contre le CN.

Selon la province, les flammes ont pris naissance lors du passage d'un train.

Un épais nuage de fumée recouvrait la municipalité du nord de l'Ontario en mai 2012.

Une réserve autochtone avait été évacuée et 1300 pompiers forestiers, dont des renforts de la Colombie-Britannique, avaient été mobilisés.

L'incendie avait aussi paralysé l'industrie forestière locale.

TIMMINS 9 EN CHIFFRES :

40 000      Hectares de forêt ravagés (l'équivalent de 56 000 terrains de football)

1300         Pompiers forestiers dépêchés sur place

800           Personnes évacuées dans le nord de l'Ontario

40             Brasiers en activité au plus fort de la crise

1               Mois de production perdu pour l'industrie forestière

160 M$      Coût des feux de forêt en 2012 pour le ministère des Richesses naturelles

Trois autres poursuites similaires sont devant les tribunaux relativement à des incendies près de Chapleau, de Thunder Bay et de Timmins en 2011 et en 2012.

Dans trois des quatre cas, les autorités affirment avoir trouvé des fragments de métal chauffé près de la voie ferrée. Selon la poursuite, les brasiers seraient le résultat d'un contact entre des éclats de métal chaud et de la broussaille à proximité des rails.

L'Ontario accuse le CN de « négligence » pour :

  • ne pas avoir entretenu et inspecté adéquatement les rails et ses wagons;
  • ne pas avoir désherbé adéquatement le long de la voie ferrée, grâce notamment à des brûlis;
  • ne pas avoir eu le personnel nécessaire pour la détection et la suppression des feux.

Le CN refuse de commenter les poursuites. Dans sa défense déposée en Cour supérieure de l'Ontario, la compagnie de chemin de fer nie toute responsabilité.

Les quatre incendies :

1. Thunder Bay
- incendie survenu le 19 mai 2011
- l'Ontario réclame 1 817 184,97 $
- 1317 hectares brûlés
- coût pour éteindre les flammes : 1 817 184,97 $
- allégations : des fragments de métal auraient été trouvés près des
rails au point d'origine de l'incendie

2. Chapleau
- incendie survenu le 14 mai 2012
- l'Ontario réclame 1,2 million de dollars
- 195 hectares brûlés
- coût pour éteindre les flammes : 1,1 million de dollars
- allégations : un éclat de métal a été trouvé au point d'origine de
l'incendie

3. Timmins (feu no 7)
- incendie survenu le 14 mai 2012
- l'Ontario réclame 1,5 million de dollars
- 477 hectares brûlés
- coût pour éteindre les flammes : 1 million de dollars
- allégations : des particules venant du système d'échappement du train
ont été trouvées au point d'origine de l'incendie

4. Timmins (feu no 9)
- incendie survenu le 20 mai 2012
- l'Ontario réclame 38 056 000 $
- 40 000 hectares brûlés
- coût pour éteindre les flammes: 13,5 millions de dollars
- allégations : un morceau de métal chauffé a été trouvé au point
d'origine de l'incendie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario