•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs de la Saskatchewan étudient le végétarisme chez les animaux de compagnie

Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université de Saskatchewan ont reçu 172 000 $ de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) dans le cadre de leur recherche pour établir si des animaux de compagnie peuvent être végétariens.

Des chercheurs de l'Université de Saskatchewan ont reçu 172 000 $ de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) dans le cadre de leur recherche pour établir si des animaux de compagnie peuvent être végétariens.

Les scientifiques tentent d'élaborer une nourriture équilibrée à base de légumineuses. Le régime développé par Lynn Weber et Jaswant Singh, du Collège de médecine vétérinaire de l'Ouest est constitué principalement de pois-chiches, de haricots et de lentilles.

Le projet de trois ans doit permettre de déterminer si les légumineuses sont bénéfiques pour la santé des animaux. « Nous savons que c'est bon pour les humains, quand est-il pour les animaux de compagnie? », s'interroge Lynn Weber, professeure agrégée au Collège de médecine vétérinaire.

Financement pour de la nourriture pour animaux

Le ministre d'État pour la science et la technologie, Ed Holder, a annoncé mardi que les chercheurs avaient reçu 172 000 $ de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI). L'argent servira notamment à faire l'acquisition d'un microscope haute-résolution à ultra-son. Cet appareil servira à examiner les effets du régime à base de légumineuses sur le système cardio-vasculaire des animaux. 

Ce microscope est un outil puissant qui aidera les chercheurs à visualiser les tissus et les structures. « Comparé à une machine standard, c'est au moins 100 fois ou peut-être 500 fois mieux pour regarder les plus petites structures », explique Lynn Weber.

Les chercheurs mènent des études sur huit beagles, neuf chats et quelques poissons.

Un microscope utile pour plusieurs études

Le microscope sera également utilisé dans le cadre d'autres études, notamment sur les effets de la vitamine D et des coques de lentilles pour lutter contre les effets des régimes riches en graisse et la consommation de tabac pour les humains.

Le projet de Lynn Weber et Jaswant Singh était l'un des quatre projets présentés par l'Université de la Saskatchewan à recevoir un total de 844 000 $ de la FCI. Cette somme fait partie des 35 millions de dollars distribués à 37 universités à travers le pays dans le cadre du fonds John R. Evans Leaders, alloué par cette Fondation.

Saskatchewan

Animaux