•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immobilier : Vancouver se classe au 2e rang des villes les moins abordables au monde

Le centre-ville de Vancouver

Le centre-ville de Vancouver

Photo : Philippe Moulier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Vancouver se positionne comme la deuxième ville parmi les moins abordables au monde, derrière Hong Kong, en ce qui concerne le marché immobilier, selon une nouvelle étude qui se penche sur les plus importants marchés.

Le sondage annuel Demographia International Housing Affordability classe les marchés immobiliers du Canada, des États-Unis, de l'Australie, de la Chine, de l'Irlande, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, de Singapour et du Royaume-Uni.

L'étude calcule l'accessibilité immobilière en comparant le prix moyen des propriétés avec le revenu moyen de la population.

Le classement de Vancouver en 2015 est le pire des 11 années où ce sondage a été effectué.

Même si Vancouver était la seule municipalité canadienne dans les 10 villes les plus chères, les marchés immobiliers à Toronto, Victoria, Kelowna et dans la Vallée-du-Fraser ont aussi été classés comme étant inabordables.

Moncton au Nouveau-Brunswick a été qualifié de marché immobilier canadien le plus abordable. St-John's, Fredericton, Windsor en Ontario et Charlottetown se sont aussi classées comme des villes abordables pour acheter des maisons.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.