•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violence conjugale : le N.-B. toujours au-dessus de la moyenne nationale

Violence familiale

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le taux de violence conjugale a diminué au Nouveau-Brunswick, mais il reste au-dessus de la moyenne nationale.

Dans un nouveau rapport de Statistique Canada, les taux de la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard de 2013 figurent parmi les plus bas au pays.

Beth Lyons, de l'organisme YMCA à Moncton, souligne que cette ville et celle de Saint-Jean comptent parmi les 10 villes canadiennes où se produisent le plus de cas de violence conjugale par 100 000 habitants.

Selon Statistique Canada, le nombre de cas signalé aux services policiers en général est à la baisse. Mme Lyons affirme qu'il y a sans doute toujours beaucoup de cas qui ne font pas l'objet de plainte à la police.

La violence conjugale comprend les menaces, le harcèlement, la violence physique et sexuelle dans une famille.

Dans la majorité des cas, selon Statistique Canada, les victimes sont des femmes. Un peu moins de la moitié des victimes sont agressées par leur conjoint ou un ancien conjoint.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !