•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bassin Peel : la Cour suprême semble être le seul recours

Le bassin hydrologique de la rivière Peel au Yukon

Le bassin hydrologique de la rivière Peel au Yukon

Radio-Canada

La coalition du bassin Peel ne fléchira pas, assure-t-elle. Si le gouvernement yukonnais gagne en Cour d'appel, elle se dit prête à aller en Cour suprême du Canada pour protéger le bassin hydrographique.

Le gouvernement yukonnais a interjeté appel du rejet de son plan d'aménagement par la Cour suprême du Yukon en décembre.

« Nous ne fléchirons pas. Nous n'avons pas le choix. Nous sommes dos au mur », a déclaré le chef de la Nation Na-Cho Nyak Dun, Ed Champion, devant une foule d'environ 100 personnes jeudi soir. Le chef Champion a ajouté que les Premières Nations voient cet appel du gouvernement comme une attaque aux derniers accords.

Dès lors, la Première Nation estime qu'il faut continuer à se battre pour le respect du plan que recommandait la Commission d'aménagement. L'ancien président de cette commission, Dave Loeks, a d'ailleurs affirmé que « le même gouvernement qui a défini le terme de démocratie semble aujourd'hui en abuser ».

Le grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon, Ed Schultz, soutient que le gouvernement territorial a ignoré l'esprit des accords finaux. « Nous avons consacré notre temps et des millions de dollars pour parvenir à un accord pour que nous puissions aménager notre Yukon », a-t-il rappelé.

La coalition a indiqué à la centaine de personnes qu'elle avait foi en ses avocats. Des membres se sont joints à elle en déclarant qu'ils saisiraient la Cour suprême du Canada si la Cour d'appel cassait la décision du tribunal de première instance.

Roberta Joseph est la chef de la Nation Tr'ondek Hwech'in, et elle est confiante que la coalition va remporter cette bataille. La chef Joseph « espère que le gouvernement du Yukon prendra conscience qu'il est temps qu'il travaille en partenariat avec les premières nations au lieu de gaspiller les deniers des contribuables ».

La coalition pense que la Cour d'appel tiendra les audiences au début de l'été.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement