•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des loups tués par hélicoptère pour sauver les caribous

Photo d'un loup.

Le gouvernement de C.-B. a annoncé une battue aux loups pour sauver plusieurs troupeaux de caribous.

Photo : U.S. Fish and Wildlife Service/Associated Press

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Victoria estime que l'extinction des caribous en Colombie-Britannique est principalement due à des attaques de loups et a donc décidé d'en abattre jusqu'à 184, depuis un hélicoptère. Deux opérations vont être menées avant la fonte des neiges : l'une dans les montagnes South Selkirk et l'autre à South Peace.

Il s'agit « d'actions immédiates et ciblées » pour enrayer le déclin inquiétant des caribous, a indiqué le ministère des Forêts, des Terres, et de l'Exploitation des ressources naturelles, par voie de communiqué.

Le ministère affirme que cette méthode a été approuvée par les Premières Nations du Traité 8 ainsi que par les États de Washington et de l'Idaho qui accueillent aussi certains troupeaux de caribous. Des opérations d'abattage des loups étaient menées, jusqu'à présent, par des chasseurs et des trappeurs, directement sur le terrain, mais elles se sont avérées « inefficaces », ajoute le ministère.

Un maximum de 24 prédateurs sera prélevé à South Selkirk. Dans cette région, le nombre de caribous est passé de 46 en 2009 à seulement 18 en mars 2014. Dans le secteur de South Peace - où le ministère a la preuve qu'au moins 37 % des caribous ont été tués par des loups - 160 prédateurs pourront être abattus. Une zone sera également laissée vierge de tout abattage pour comparer les résultats obtenus et juger de l'efficacité de cette mesure.

Une réponse « pour le court terme »

À South Selkirk comme à South Peace, des plans de sauvegarde des caribous sont déjà en place depuis plusieurs années et concernent principalement la préservation de leur habitat. Le ministère estime que la mesure d'abattage permet de répondre au problème de l'extinction des caribous « à court terme » et qu'il s'agit d'une mesure d'urgence.

Présenté en avril 2014 par le gouvernement, un plan de gestion des loups a été vivement critiqué par des groupes de défense et de protection de la biodiversité. Ian McAllister, de l'organisation Pacific Wild, avait déclaré, à l'époque, que ledit plan ne prenait pas en compte « le rôle écologique profond » que cet animal a en Colombie-Britannique. « Il ne s'agit pas d'un plan de gestion des loups, mais un plan pour en tuer le plus possible », avait-il fustigé.

La population moyenne de loups dans la province est estimée à 8500 par le ministère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !