•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade de Bathurst : le périmètre de sécurité est réduit

Téléjournal, 6 juin 2013

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Division H de la GRC de la Nouvelle-Écosse poursuit son enquête sur la fusillade qui a eu lieu à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, lundi.

Le périmètre de sécurité a été réduit en soirée dans le stationnement de la gare VIA Rail de Bathurst. C'est à cet endroit qu'un agent de la Police de Bathurst a abattu l'homme d'affaires de Tracadie-Sheila, Michel Vienneau.

Les forces policières s'attendaient à lever complètement le périmètre en début de soirée, mais devront finalement continuer leur opération demain. On ignore quand la GRC aura terminé ses travaux à cet endroit.  

Le périmètre de sécurité près de la gare VIA de Bathurst.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le périmètre de sécurité près de la gare VIA de Bathurst.

Photo : François Vigneault

Les passagers du train VIA Rail de 20 h (HA) avaient accès à la gare de Bathurst, mais pas au stationnement en raison du périmètre de sécurité.

Depuis lundi, la GRC de la Nouvelle-Écosse tente de déterminer ce qui a mené à cette mort d'homme.

Le temps de l'enquête, les policiers de Bathurst impliqués dans la fusillade de lundi sont assignés à des fonctions administratives. Environ huit enquêteurs de la GRC sont sur place pour travailler à ce dossier.

Or, très peu de détails sont donnés sur cette enquête de la GRC. Le corps policier a confirmé l'identité de la victime seulement 48 heures après les événements.

D'après les informations de François Vigneault.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.