•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement de 28 000 litres de diesel à Longueuil

Un égout fluvial à Montréal

Un égout fluvial à Montréal

Photo : Elizabeth Ryan

Radio-Canada
Mis à jour le 

Quelque 28 000 litres de diesel, l'équivalent d'une demi-citerne d’hydrocarbures, se sont déversés dans la nuit de mardi à mercredi dans le réseau d'égouts de Longueuil. Urgence-Environnement et la Ville se lancent la balle.

Le porte-parole de la Ville de Longueuil, Bernard Bigras, confirme qu'il y a eu déversement dans le fleuve St-Laurent. 

M. Bigras affirme que la Ville de Longueuil s'est empressée de prendre des mesures pour améliorer le traitement de l'eau : « Ce qui est important de comprendre c'est que, dans la situation actuelle, l'eau est de bonne qualité à la ville de Longueuil », dit-il.

C'est le bris d'une conduite dans une génératrice d'appoint qui est à l'origine de ce déversement. 

Ce n'est qu'après avoir pris ces premières mesures d'urgence que la Ville de Longueuil a avisé Urgence-Environnement, soit en cours de matinée.

Le diesel demeurera dans le fleuve

Aucune tentative de récupération n'est possible en raison des trop longs délais dans lesquels les responsables gouvernementaux ont été avisés, selon Christian Blanchette, coordonnateur régional d'Urgence-Environnement pour les régions de l'Estrie et de la Montérégie.

« Aucune mesure de confinement ni de récupération n'a été entreprise », a affirmé Christian Blanchette, en entrevue avec La Presse Canadienne.

C'est bien malheureux, mais on a été mis devant le fait accompli et la Ville n'a pas pris les mesures nécessaires pour faire ce qu'elle avait à faire.

coordonnateur régional d'Urgence-Environnement pour les régions de l'Estrie et de la Montérégie

« Le réservoir s'est complètement vidé et a emprunté le réseau d'égouts sanitaires de la ville et a été pompé jusqu'à l'île Charron, station d'épuration de la Ville de Longueuil », a ajouté M. Blanchette.

Les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la population et la protection de l'environnement ont été mises en place, assure le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Les municipalités de Verchères, Contrecoeur et Varennes, qui ont des prises d'eau potable sur le fleuve Saint-Laurent en aval du point de rejet des hydrocarbures ont été avisées.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société