•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les immigrants connaissent-ils assez le français?

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Est-ce que le député péquiste Bernard Drainville et instigateur de la défunte Charte des valeurs québécoises dit vrai lorsqu'il avance qu'une grande partie des immigrants qui s'installent au Québec ne connaissent pas le français? Vérification faite : c'est bel et bien le cas.

D'après un reportage de Caroline BelleyCourriel

Vous avez 30 % à 40 % des nouveaux arrivants qui ne parlent pas le français.

Bernard Drainville, député péquiste, en entrevue à ICI Radio-Canada (13 janvier 2015)

Selon les chiffres du ministère québécois de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, c'était en fait 46 % des immigrants admis au Québec en 2004 qui ne connaissaient pas le français. En 2013, le pourcentage d'immigrants qui ne maîtrisaient pas cette langue avait légèrement diminué, s'établissant à 43 %; une variation de trois points de pourcentage (soit 14,2 % qui disaient connaître seulement l'anglais et 28,5 % qui ne connaissaient ni le français ni l'anglais).

Pour consulter notre graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Parmi les différentes catégories d'immigrants, ceux qui sont admis pour investir, occuper un emploi ou gérer une entreprise connaissent le mieux la langue officielle du Québec, dans une proportion de 70 %.

Et de tous les immigrants, les réfugiés sont les plus nombreux à ne pas connaître le français, dans une proportion de près de 60 %.

Pour consulter cet autre graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Selon la plus récente étude du Conseil supérieur de la langue française, de nombreux immigrants arrivent au Québec avec la fausse idée qu'ils n'ont pas besoin de connaître le français.

Une impression qui serait notamment créée par les agents d'immigration, qui n'insisteraient pas assez sur le fait que le français est la langue officielle de la province.

Épreuves des faits

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique