•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 100 ans, les premiers prisonniers arrivaient au camp d'internement de Spirit Lake en Abitibi

Radio-Canada

Il y a cent ans, le camp d'internement Spirit Lake, situé près d'Amos en Abitibi, ouvrait ses portes. Pendant de nombreuses années, la triste histoire de ce camp qui a contenu 1200 prisonniers à son paroxysme a été oubliée. Depuis 2011, un centre d'interprétation raconte l'histoire des prisonniers politiques qui y ont été internés durant la Première Guerre mondiale.

Il y a cent ans, le camp d'internement Spirit Lake, situé près d'Amos en Abitibi, ouvrait ses portes. Pendant de nombreuses années, la triste histoire de ce camp qui a contenu 1200 prisonniers à son paroxysme a été oubliée. Depuis 2011, un centre d'interprétation raconte l'histoire des prisonniers politiques qui y ont été internés durant la Première Guerre mondiale.

Jim Slobodian, président de la Corporation du camp Spirit Lake, se fait un devoir de ramener à la mémoire collective les faits qui entourent l'instauration du camp d'internement en Abitibi-Témiscamingue.

Le 13 janvier 1915, explique-t-il, un premier contingent de prisonniers composé de ressortissants austro-hongrois, considérés comme de potentiels ennemis de l'État dans le contexte de la Première Guerre mondiale, arrive en train au camp Spirit Lake.

Ils sont arrivés le 13 janvier, à 11 h du matin. Ils étaient au total 109 prisonniers. C'était des prisonniers de guerre. Ils sont arrivés dans un endroit méconnu, qu'ils n'avaient jamais vu de leur vie. On sait, par des statistiques qu'on a reçues récemment, qu'il faisait -8 le jour et -18 la nuit. Alors il faisait quand même beau le jour, mais froid la nuit. Quand ils sont arrivés, il y avait quelques camps, [quelques] baraques de construites. Le travail de ce premier contingent de 109 [prisonniers] était de mettre le travail en marche pour la construction des autres baraques et des camps.

Jim Slobodian

L'histoire complète du camp Spirit Lake vous était racontée récemment dans notre web-documentaire Amos, 100 ans d'histoires inusitées. La voici.

Capsule sur le camp Spirit Lake, près d'Amos

NDLR : Bien que la date du 1er janvier 1915 soit inscrite dans cette capsule vidéo, le 13 janvier 1915 est bel et bien la date officielle d'arrivée des premiers prisonniers.

Le camp a été fermé deux ans plus tard, en 1917. Les gens qui y étaient internés ont été dispersés à travers le Canada, encadrés dans certaines usines dont la production était considérée comme un effort de guerre.

Au total, 24 camps semblables à celui de Spirit Lake ont été construits au Canada durant la Première Guerre mondiale. Plus de 8000 personnes, dont 5000 Ukrainiens, y ont été internées.

Écoutez l'entrevue complète avec Jim Slobodian, accordée à Des matins en or, le 12 janvier 2015.

Abitibi–Témiscamingue

Histoire