•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forex achète l'ancienne usine Temlam d'Amos

L'usine Temlam d'Amos

L'usine Temlam d'Amos

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe Forex se porte acquéreur de l'ancienne usine Temlam d'Amos pour un montant de 10 millions de dollars. La transaction a été approuvée par la cour vendredi. Il ne reste que quelques papiers à remplir pour que le projet devienne réalité. L'annonce a été accueillie positivement.

Selon Price Waterhouse Cooper, le syndic responsable de la faillite, Forex a déposé l'offre la plus intéressante pour les créanciers.

Le groupe Forex, une entreprise forestière fondée par la famille Cossette de Val-d'Or, a non seulement l'intention de redémarrer l'usine, mais aussi de construire une deuxième installation sur le site comme l'explique Bernard Brunet, associé chez Pricewaterhouse Cooper. « Ce que je sais, c'est qu'ils vont repartir l'usine existante comme telle, et ils ont le projet de construire une usine de type oriented strenght borard, du OSB. Je sais qu'ils ont comme projet de construire ça au cours des prochaines années. C'est un autre produit qui donnerait beaucoup plus d'emploi dans la région en plus de ça », dit-il.

Temlam a déclaré faillite en septembre 2008. L'usine d'Amos n'avait pas trouvé preneur depuis.

Du côté des anciens employés de Temlam qui avaient aussi présenté une offre, le choix de Forex ne provoque aucune déception.  « Peu de regret, que ce soit mon groupe ou le groupe de Forex, je suis quand même très heureux. Ce sont de nouveaux emplois qui vont être créées à Amos, le commercial va en bénéficier... que de bonnes nouvelles », estime le porte-parole, Sébastien d'Astous, qui est aussi candidat à la mairie d'Amos.

Le groupe promet d'ailleurs de mettre son expertise au service de Forex.

Pour sa part, la Ville d'Amos ne veut pas pour l'heure commenter cette transaction. Elle préfère attendre une annonce officielle de Forex

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.