•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UPAC à l'UQTR : Nadia Ghazzali dit n'avoir rien à se reprocher

Radio-Canada

La rectrice de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Nadia Ghazzali, dit en savoir très peu sur l'enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) concernant l'Université.

Radio-Canada a appris que deux enquêteurs de l'UPAC ont rencontré plusieurs personnes au bureau de la Sûreté du Québec du secteur Cap-de-la-Madeleine à la mi-décembre. Interrogée à ce sujet, l'UPAC ne peut ni confirmer ni infirmer quoi que ce soit en lien avec les enquêtes qu'elle mène.

Nadia Ghazzali affirme qu'elle n'a rien à se reprocher. Elle dit être au courant qu'il s'agit d'allégations concernant des irrégularités dans l'octroi de certains contrats liés à sa chaire de recherche. Selon Nadia Ghazzali, les documents demandés par l'UPAC ont été envoyés.

La rectrice dit attendre maintenant le rapport avec impatience et espérer qu'il fera la lumière sur cette affaire.

C'est de l'acharnement. Notre conseil d'administration prend toutes les décisions qui s'imposent. Il faut croire que ça ne satisfait pas tout à fait une poignée de personnes, alors ça continue.

Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR

Nadia Ghazzali s'est dite « très heureuse » que l'UQTR puisse présenter toutes ses preuves. « C'est ce que je peux souhaiter de mieux pour cette nouvelle année qui commence », a-t-elle affirmé.

Campus de l'UQTR à Drummondville : la Ville a collaboré avec l'UPAC

De son côté, la Ville de Drummondville confirme, par voie de communiqué, qu'elle a collaboré avec l'UPAC dans son enquête sur les contrats octroyés par l'Université du Québec à Trois-Rivières pour le campus régional.

La Ville a dit vouloir préciser qu'en aucun temps, elle n'a fait elle-même l'objet d'une enquête.

Dans le communiqué, on apprend qu'une rencontre s'est déroulée l'été dernier entre des membres de la fonction publique de la Ville de Drummondville et des enquêteurs de l'UPAC. Ces derniers souhaitaient en savoir plus sur l'origine et l'évolution du projet de campus régional. Ils se sont intéressés aux contrats qui ont été accordés par l'UQTR dans le cadre de ce projet.

Cette rencontre s'est tenue avant l'octroi des contrats de construction par la Ville de Drummondville via des appels d'offres publics, affirme Drummondville. Aucune question portant sur ces contrats n'a été posée à la Ville.

Mauricie et Centre du Québec

Société