•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Tremblay confirme vouloir créer un parti politique

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay
Le maire de Saguenay, Jean Tremblay Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le maire Jean Tremblay confirme sa volonté de former un parti politique à Saguenay pour les prochaines élections.

Il se dit toujours en désaccord avec l'idée des partis politiques au niveau municipal, mais il estime qu'il n'a pas le choix.

Le maire Tremblay affirme que la loi favorise les partis politiques, au détriment des candidats indépendants.

Il admet aussi que c'est l'arrivée de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), le parti municipal d'opposition, qui a alimenté sa réflexion.

Le maire veut lutter à armes égales aux prochaines élections contre les autres partis.

« On ne peut pas organiser notre prochaine campagne électorale sur les mêmes bases qu'un parti politique le ferait, et on va avoir des partis politiques contre nous à la prochaine campagne électorale, affirme M. Tremblay. Quand tu es en politique, tu veux te faire élire. C'est comme quand tu vas à la guerre, tu veux gagner. Tu n'es pas assez niaiseux pour y aller avec des tirs-roches quand l'autre a des fusils. »

Le maire penche pour le nom le Parti des citoyens. Il prévoit recruter au moins sept conseillers municipaux.

Des conseillers s'opposent

L'idée du maire Tremblay ne fait pas l'affaire de tout le monde à la table du conseil.

Le conseiller de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay, se porte à la défense des candidats indépendants.

François Tremblay affirme qu'il s'est présenté en politique pour partager ses compétences et défendre ses idées, et non pas pour adhérer à un parti politique.

« L'avantage d'être indépendant, c'est que je me disais une fois arrivé autour de la table, dans les faits, la majorité de ceux qui y étaient déjà était des indépendants, explique M. Tremblay. Je me suis dit on va se retrouver 19 autour de la même table à s'aimer, à avoir du fun à travailler, à discuter, à débattre comme on voit à la télévision quand il y a des débats politiques. »

François Tremblay n'a pas l'intention de se joindre à un parti politique en cours de mandat. Cependant, il n'exclut pas l'idée pour les prochaines élections.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique