•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Solidarité au consulat général de France à Québec

Réactions de Français de la région de Québec
Radio-Canada

Les initiatives en soutien aux victimes de l'attentat au Charlie Hebdo, en France, se multiplient, notamment au consulat général de France à Québec où une bannière a été installée vendredi.

La bannière reprenant le slogan Je suis Charlie, qui fait le tour du monde, a été réalisée par un Français propriétaire d'une imprimerie qui vit au Québec depuis huit ans.

Le Consulat a par ailleurs ouvert un registre de condoléances, hier après-midi, afin de permettre au public d'exprimer son soutien. Le registre était accessible jusqu'à 16 h cet après-midi.

Une adresse électronique (jesuischarlie.quebec-montreal@consulfrance-montreal.org) a aussi été créée pour la population qui souhaite faire parvenir des messages électroniques de soutien aux victimes de l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo.

Le Consulat affirme qu'il veillera à ce que les proches des victimes soient mis au courant de la teneur des messages.

Grande marche dimanche

Maud Gratuze, chercheuse étudiante à la Faculté de médecine de l'Université LavalMaud Gratuze, chercheuse étudiante à la Faculté de médecine de l'Université Laval Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, une marche en soutien aux victimes de l'attentat à l'hebdomadaire Charlie Hebdo et des prises d'otages se tiendra à Québec dimanche.

L'initiative citoyenne relayée par le Consulat est organisée par une chercheuse étudiante à la Faculté de médecine de l'Université Laval, Maud Gratuze. Elle souligne que le rassemblement, à l'instar de ceux qui auront lieu ailleurs notamment à Montréal et en France, vise à permettre aux citoyens de manifester leur solidarité et de partager leurs émotions face aux drames survenus cette semaine.

« Ça va permette aux gens de garder espoir et de pouvoir se dire que quelque part, quelque chose de bon va pouvoir ressortir de ça et il va pouvoir y avoir une union non seulement du peuple Français, mais également au niveau international pour montrer que c'est la paix qui va ressortir de ça et qu'on reste unis malgré tout », souhaite-t-elle.

La marche, qui se veut « pacifique et apolitique », prendra le départ dimanche à 11 h devant l'édifice du Parlement. Les participants seront invités à se rendre au consulat général de France, en passant par la rue Saint-Jean.

Vigilance dans les consulats

Ces événements survenus en France ont impact sur la sécurité notamment au Consulat de France à Montréal où les mesures ont été renforcées.

À Québec, le consul Nicolas Chibaeff laisse entendre que les mesures de sécurité en place ont été révisées, sans préciser si elles ont été renforcées. « On a adapté les dispositifs en fonction avec l'impératif de vigilance, mais pour des raisons inhérentes aux principes de sécurité, il ne convient pas de trop en parler », dit-il.

Au collège français Stanislas par ailleurs, une autopatrouille est postée devant l'école à l'entrée et à la sortie des élèves.

Un reportage de Marie-Maude Pontbriand

Québec

Société