•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentat à Charlie Hebdo : la communauté française de Calgary se mobilise

Vigile à Calgary pour les victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Vigile à Calgary pour les victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi soir devant la mairie de Calgary pour exprimer leur tristesse face à l'attentat commis à Paris contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

La foule qui tenait des pancartes avec l'expression « Je suis Charlie » et des drapeaux français a chanté la Marseillaise et l'hymne national canadien.

L'événement avait été organisé par l'association des Français de Calgary. « On vit loin de la France, mais on reste Français et on veut montrer qu'on est là », a expliqué la fondatrice de l'association, Fanny Ratisseau. « Comme on dit, on est tous Charlie aujourd'hui, on est tous Français et on est prêts à lutter contre le terrorisme et leur montrer qu'ils ne gagneront pas. »

Un enfant et sa mère participent au rassemblement contre l'attentat à Charlie Hebdo.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Mathieu Simard/ICI Radio-Canada

La députée fédérale conservatrice Joan Crockatt et le consul honoraire de France à Calgary Roy Klassen étaient également parmi les personnes rassemblées.

« On est là pour être solidaires, pour démontrer notre amour et notre solidarité pour la France, mais aussi pour reconnaître à quel point c'est important la liberté d'expression et la liberté de presse », a affirmé Roy Klassen.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a écrit sur Twitter que « toutes les pensées et prières des Calgariens allaient à la France ».

D'autres événements de soutien pourraient être organisés dans les jours prochains pour coïncider avec les mouvements de rassemblement en France.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.