•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'une centaine de personnes rassemblées devant le consulat de France

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies mercredi soir devant le consulat général de France à Québec. Elles y étaient pour démontrer leur soutien envers les victimes de l'attentat qui a fait 12 morts au Charlie Hebdo à Paris plus tôt dans la journée.

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies mercredi soir devant le consulat général de France à Québec. Elles y étaient pour démontrer leur soutien envers les victimes de l'attentat qui a fait 12 morts au Charlie Hebdo à Paris plus tôt dans la journée.

La foule était composée en grande majorité de Français qui vivent au Québec depuis plusieurs années, mais aussi de plusieurs autres personnes venues participer à cette veillée à la bougie qui a duré près de 45 minutes.

Tous lançaient le même message, soit celui de résister au terrorisme en ne se laissant pas abattre.

Ça touche tout le monde. On ne doit pas rester insensible à ça.

Myriam Adam, Française d'origine

Pour Myriam Adam, Française d'origine, il était primordial d'être de ce rassemblement, justement pour démontrer que la France n'allait pas se laisser intimider par ces attaques.

« Ça touche tout le monde, a-t-elle fait savoir. On ne doit pas rester insensible à ça. Et même si c'est une tragédie, je suis contente que tout le monde se lève ici à Québec aussi. »

C'est d'ailleurs ce que plusieurs autres ont voulu souligner. « Ce qui nous reste, c'est la solidarité et le rassemblement. Dans cette tragédie, le point fort, c'est cet aspect de solidarité dans l'adversité », a affirmé de son côté Amandine, elle aussi d'origine française.

La liberté d'expression, un droit essentiel

Quelques personnalités publiques ont également pris part à la veillée à la bougie. C'est le cas notamment du député caquiste Gérard Deltell.

« Ce qui s'est passé à Paris aujourd'hui est inimaginable. Tous ceux qui défendent la liberté d'expression et la liberté tout court sont touchés », a-t-il dit. 

Agnès Maltais, députée péquiste de Taschereau a pour sa part souligné le travail des caricaturistes pour maintenir la liberté d'expression.

« On essaie d'envoyer un beau message aux familles, aux Français, à tous ceux qui font le métier de caricaturiste et tous les médias. C'est la liberté d'expression qui a été attaquée. Il faut se serrer les coudes, c'est ce que les gens de Québec font aujourd'hui », a-t-elle fait savoir.

Québec

Société