•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de neuf magasins à Place Ste-Foy

Début d'année difficile à Place Ste-Foy

Le début de l'année semble difficile pour le centre commercial Place Ste-Foy, propriété d'Ivanhoé Cambridge. Neuf magasins ont fermé ou ferment leurs portes d'ici la fin du mois de janvier et le centre commercial a écourté ses heures d'ouverture.

D'ici la fin du mois, les bannières San Francisco, Cuirs Danier, Brissot, Bombay et Manteaux Manteaux disparaîtront du centre commercial. La chaîne Jacob, qui est en faillite, a fermé boutique en fin de semaine dernière.

Holt Renfrew a déjà annoncé la fermeture de son magasin pour la fin du mois et les Ailes de la mode sont en liquidation de fermeture depuis l'automne. Ces deux magasins occupent de grandes superficies.

Pour sept de ces marchands, les baux ne sont pas renouvelés. Les espaces sont trop chers pour certains. La situation économique difficile et les dernières annonces de compressions des gouvernements ont ralenti les ventes.

Ouverture plus tard

Dans une lettre envoyée à tous les commerçants et dont Radio-Canada a obtenu copie, on apprend que le centre commercial ouvre désormais ses portes à 10 h plutôt qu'à 9 h 30. Cette mesure est entrée en vigueur lundi, mais n'a pas été communiquée à l'extérieur du centre commercial.

Ivanhoé Cambridge a expliqué que les changements d'heures d'ouverture étaient nécessaires pour harmoniser les heures de Place Ste-Foy avec celles de Laurier Québec, leur autre propriété à Québec.

Pour ce qui est des fermetures, la compagnie dit être sans inquiétude sur l'avenir du centre commercial et serait sur le point d'annoncer l'implantation de nouvelles bannières au cours de l'année.

Ivanhoé Cambridge promet aussi d'annoncer des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars afin d'accueillir ces nouveaux venus, en plus de moderniser le centre commercial.

Selon Jacques Nantel, professeur en consommation et marketing à HEC Montréal, le commerce électronique est aussi en cause dans les difficultés que connaissent les détaillants. « C'est venu prendre des parts de marché : 30 % dans tout ce qui est produits électroniques et 20 % dans tout ce qui est livres, disques et autres. Ça fait mal. »

Place Ste-Foy regroupe plus de 135 boutiques et magasins.

Québec

Économie