•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo suscite l'indignation internationale

Barack Obama

Barack Obama

Photo : Kevin Lamarque / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est un mélange d'indignation et de colère qui étreint la classe politique inernationale et la population de partout dans le monde après l'attaque meurtrière contre le magazine Charlie Hebdo, en plein cœur de Paris, qui a fait douze morts mercredi.

Les déclarations fusent et les rassemblements populaires se multiplient, tant pour dénoncer ce qui s'est passé au siège social de l'hebdomadaire satirique que pour rendre hommage aux disparus. Et, à de nombreux endroits, les drapeaux sont en berne.

L'horreur de cette attaque fait réagir dirigeants politiques - de la Russie aux États-Unis en passant par la Ligue arabe -, journalistes, associations de défense des droits de la personne et de personnalités du monde entier.

Le président des États-Unis, Barack Obama, qui s'est entretenu avec son homologue français François Hollande, a condamné « vigoureusement l'horrifiante fusillade », soulignant que « La France est la plus vieille alliée de l'Amérique et s'est tenue, coude-à-coude, avec les États-Unis dans la lutte contre les terroristes qui menacent notre sécurité et le monde. »

Encore et encore, le peuple de la France s'est tenu debout pour protéger les valeurs universelles que des générations ont défendues.

Une citation de :Le président des États-Unis, Barack Obama

Solidarité canadienne

« C'est avec colère et tristesse que j'ai appris qu'une attaque terroriste est survenue dans les bureaux du journal parisien Charlie Hebdo [...], a déclaré le premier ministre du Canada, Stephen Harper, par voie de communiqué. Au nom de tous les Canadiens, j'offre mes plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de ce crime haineux et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Les auteurs de cette attaque doivent être appréhendés et traduits en justice. »

« Cet acte barbare, combiné aux attaques perpétrées à Sydney, à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa, nous rappelle cruellement qu'aucun pays n'est à l'abri des attaques terroristes que nous avons vues ailleurs dans le monde », a déclaré Stephen Harper.  « Les Canadiens sont solidaires de la France en ce jour sombre », a-t-il conclu.

Attentat contre Charlie Hebdo : Marc Godbout a recueilli des réactions à Ottawa

Au Québec, le premier ministre Philippe Couillard a déclaré : « Nos premières pensées vont aux victimes, à leurs proches ainsi qu'à l'ensemble du peuple français », a déclaré M. Couillard par voie de communiqué.

« Aujourd'hui, des gens ont perdu la vie tout simplement parce qu'ils exerçaient leur métier, a ajouté la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre. « Les auteurs de cette violence aveugle ont déversé leur haine sur des journalistes, porte-étendards de la liberté d'expression. C'est une attaque contre l'un des piliers de nos sociétés démocratiques. »

Des rassemblements de soutien un peu partout dans le monde

Outre les multiples manifestations qui se sont déroulées en France,des milliers de personnes se sont aussi rassemblées mercredi soir dans les villes de la plupart des pays d'Europe, de Dublin à Moscou, en passant par Barcelone et Rome. Des gens se sont réunis en Tunisie, en Égypte et à l'île de la Réunion.

En Amérique du nord, des événements sont organisés au Québec ainsi qu'à Toronto, New York et Washington. Enfin, en Amérique du sud, des villes telles que Quito, Lima, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Santiago et Buenos Aires sont aussi le théâtre de rassemblements.

Manifestation en appui à Charlie Hebdo au BrésilAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation en appui à Charlie Hebdo au Brésil

Photo : ? Sergio Moraes / Reuters

L'Occident uni

« Cette Chambre et ce pays sont unis avec le peuple français dans notre opposition à toute forme de terrorisme, et nous nous tenons également debout pour la liberté d'expression et la démocratie », affirme le premier ministre britannique, David Cameron, à la Chambre des communes. « Ces gens ne seront jamais capables de nous enlever ces valeurs. »

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel affirme :« Ce geste odieux n'est pas seulement une attaque contre la vie de citoyens français et la sécurité interne de la France ».

C'est aussi une attaque contre la liberté d'opinion et de la presse, un élément fondamental de notre culture libre et démocratique, pour laquelle il ne peut y avoir de justification.

Une citation de :Angela Merkel

« C'était un geste barbare et une attaque odieuse contre la liberté de la presse », déclare le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. « Mes pensées sont avec les victimes et leur famille. Nous sommes solidaires avec notre alliée, la France. »

Russie, Égypte, Tunisie et Ligue arabe

Le président russe Vladimir Poutine, en pleine allocution lors du Conseil présidentiel pour la culture et les arts au Kremlin, le 24 décembre 2014.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président russe Vladimir Poutine, en pleine allocution lors du Conseil présidentiel pour la culture et les arts au Kremlin, le 24 décembre 2014.

Photo : ? POOL New / Reuters

Le président russe Vladimir Poutine a transmis un télégramme de condoléances à son homologue français : « Nous condamnons catégoriquement ce crime cynique. Nous réaffirmons notre volonté de continuer à coopérer activement dans la lutte contre la menace terroriste. »

Pour sa part le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry affirme que l'Égypte appuie la France dans sa confrontation avec le terrorisme « un phénomène international qui cible la sécurité et la stabilité mondiales et qui nécessite des efforts internationaux coordonnés afin de l'éradiquer ».

En Tunisie, le président du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, se dit « horrifié et indigné par l'acte lâche et criminel ayant visé les journalistes et le personnel de Charlie Hebdo ».

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes terroristes, leurs auteurs, leurs instigateurs et tous ceux qui les soutiennent », ajoute-t-il dans un communiqué diffusé en français. Il a également exprimé sa « solidarité avec les victimes, leurs familles et tout le peuple français ami ».

La Ligue arabe a également condamné l'attentat « terroriste » contre la publication Charlie Hebdo.

Des organismes non gouvernementaux

« Il s'agit d'une attaque impudente contre la liberté d'expression dans le coeur de l'Europe », commente le directeur adjoint du Comité pour la protection des journalistes, Robert Mahoney.

« C'est un jour sombre pour la liberté d'expression et pour une culture de presse vibrante », souligne le directeur d'Amnistie Internationale France. « Mais plus que tout, c'est une tragédie humaine consternante. »

Charlie Hebdo était une petite oasis. Peu osaient faire ce qu'ils faisaient. Je ne sais pas ce qui leur arrivera. Pourront-ils continuer à publier le magazine?

Une citation de :Lars Vilks

« [Ce geste] suscitera la peur chez le peuple, à un niveau bien différent de celui auquel nous sommes habitués », a ajouté l'artiste suédois Lars Vilks. Ce dernier vit sous protection policière depuis qu'il a dessiné des caricatures du prophète Mahomet.

 

Avec les informations de Associated Press, La Presse canadienne, Agence France-Presse, et Le Monde

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.