•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charlie Hebdo en 10 points

Radio-Canada

Véritable institution en France, Charlie Hebdo est une publication satirique de tradition libertaire, à l'esprit caustique et irrespectueux. L'hebdomadaire fustige plus volontiers les idées et hommes politiques de droite, mais il n'est guère complaisant avec les partis de gauche. Voici Charlie Hebdo en 10 points.


1. Création de Charlie Hebdo en novembre 1970, dans la lignée du Hara-Kiri, le journal bête et méchant publié dans les années 60.

2. En janvier 1982, Charlie première génération cesse ses activités pour des raisons financières.

3. En juillet 1992, Charlie Hebdo reparaît. L'hebdomadaire satirique n'hésite pas à verser dans la provocation, commentant de manière acerbe l'actualité mondiale par le biais de caricatures et de faux reportages.

4. En février 2006, le journal provoque la colère dans le monde musulman en publiant des caricatures de Mahomet. Dans ce numéro spécial, on voit, en couverture, Mahomet désespéré d'être « débordé par les intégristes », soupirer « C'est dur d'être aimé par des cons ». En mars de la même année, publication dans Charlie du « Manifeste des douze : ensemble contre le nouveau totalitarisme ». Douze personnalités, dont Salman Rushdie, s'élèvent contre le fascisme religieux.

5. Le 7 février 2007, ouverture du procès contre Charlie intenté par la Grande Mosquée de Paris, l'Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale, pour le numéro sur les caricatures de Mahomet. Charlie est disculpé.

6. En septembre 2009, Charlie fête son numéro 900 avec une présence accrue sur Internet.

7. En novembre 2011, une bombe incendiaire est lancée dans ses locaux, après la publication d'un numéro parodique dans lequel Mahomet agissait à titre de rédacteur en chef invité. Sa caricature avait alors fait la couverture.

8. Un an plus tard, le magazine publie d'autres dessins de Mahomet. Les caricatures montraient Mahomet nu, dans des positions dégradantes ou pornographiques. Le gouvernement français avait alors défendu le droit à la libre expression, tout en critiquant Charlie Hebdo pour avoir attisé les tensions.

9. L'islam n'est pas le seul sujet à avoir eu droit au traitement satirique de Charlie Hebdo. Ont aussi fait la couverture : le pape Benoît XVI, embrassant amoureusement un garde du Vatican; l'ancien président français Nicolas Sarkozy, ressemblant à un vampire malade; et un juif orthodoxe embrassant un soldat nazi.

10. Charlie Hebdo a subi différentes pressions depuis son numéro de 2011 consacré à Mahomet. Son site web a été piraté et les bureaux du magazine ont été placés sous la surveillance de la police antiémeute.

International