•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surrey planifie mal son offre pour l'immersion en français, selon Canadian Parents for French

Chapeau avec mots

Photo : Anne-Louise Despatie

Radio-Canada

Le conseil scolaire de Surrey manque la cible en ce qui a trait à l'immersion française, selon la section britanno-colombienne de l'organisme Canadian Parents for French.

« C'est à Surrey que l'on retrouve certaines des plus longues listes d'attente de la province », souligne Glen Lewis, le directeur administratif de Canadian Parents for French pour la Colombie-Britannique et le Yukon.

La liste d'attente pour les places du programme est actuellement composée de 169 noms, souligne Shawn Wilson, le président du comité exécutif du conseil scolaire de Surrey. « De nouvelles salles de classe ne sont pas disponibles », explique-t-il.

En tout, 15 des 120 écoles du conseil scolaire de Surrey offrent un programme d'immersion en français.

M. Wilson ajoute que les classes actuelles débordent et que le conseil scolaire tente de répartir les classes d'immersion en français selon les espaces disponibles, la zone et les besoins de la communauté.

Ce n'est pas suffisant, selon M. Lewis qui ajoute que la demande pour l'immersion en français est en croissance à Surrey. « Les conseils scolaires de Vancouver et de Saanich sont beaucoup plus proactifs quant à la planification », soutient-il.

Le conseil scolaire de Surrey affirme s'attarder à la planification en étudiant entre autres les tendances des inscriptions.

Les inscriptions au programme d'immersion en français ont lieu à la mi-janvier dans la province. À la suite de critiques de parents, le conseil scolaire de Surrey est passé l'an dernier d'un système d'inscription téléphonique au premier arrivé premier servi à un système de loterie avec inscription en ligne.

Avec des informations récoltées par Jeff Harrington.

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie