•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américains pourraient commencer à entraîner des rebelles syriens dès ce printemps

Chargement de l’image

Un combattant rebelle, dans la ville syrienne de Harem, proche de la frontière avec la Turquie.

Photo : AFP / John Cantlie

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'état-major américain a progressé dans son identification des rebelles modérés syriens et une mission d'entraînement de ces troupes pour lutter contre le groupe armé État islamique (EI) pourrait débuter au printemps, indique le Pentagone, mardi.

Le général Michael Nagata, commandant des forces spéciales américaines au Proche-Orient, discute avec les groupes de l'opposition syrienne afin d'identifier les combattants qu'il convient d'entraîner et d'équiper, a précisé le contre-amiral John Kirby, porte-parole du département de la Défense.

« Je pense que si nous continuons à progresser comme nous le faisons actuellement, nous pourrons commencer à mener l'entraînement de l'opposition modérée au début du printemps », a ajouté Kirby.

Notre dossier

Barack Obama a autorisé la présence de plus de 3000 soldats américains pour conseiller et assister l'armée irakienne et entraîner 12 brigades de cette armée, dont 3 de combattants kurdes peshmergas.

Le Pentagone espère être en mesure d'entraîner environ 5000 rebelles modérés syriens par an sur une période de trois années. La Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar ont proposé d'accueillir les camps d'entraînement de ces rebelles contre l'EI.

Les États-Unis, soutenus par une coalition internationale, mènent depuis cet été une campagne de raids aériens contre les positions des djihadistes en Syrie et en Irak.

Selon John Kirby, plusieurs centaines de combattants de l'EI auraient été tués dans ces opérations aériennes. 

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.