•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des températures glaciales pour les Maritimes

Un camion renversé à Shippagan

Photo : David Maltais/Radio-Canada

Radio-Canada

Les conditions arctiques, qui frappent les provinces maritimes devraient durer quelques jours.

Mardi, le mercure oscille entre -20 et -28 mardi matin au Nouveau-Brunswick. Avec le refroidissement éolien, on signale des températures de -35 dans plusieurs régions de la province. La situation est similaire à l'Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse. À Charlottetown et à Halifax, le thermomètre oscille autour de -18 et à -30 avec le facteur de refroidissement éolien. On signale des vents de 40 km/h dans plusieurs régions, avec des rafales pouvant atteindre 60 km/h. 

Un avertissement de froid extrême est émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé (engelure, hypothermie, etc.).  

Même si les températures sont sous les normales saisonnières, elles ne fracasseront pas de record, selon Claude Côté, d'Environnement Canada.

Plusieurs pannes électriques ont été signalées au Nouveau-Brunswick, mais en après-midi, la situation s'était grandement améliorée. 

Traversier à Québec dans le froidAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Traversier à Québec dans le froid

Photo : Jean-François Brassard

Les écoles de la Péninsule acadienne ont été fermées mardi en raison des forts vents qui occasionnent de la poudrerie. La visibilité était nulle par endroits. Le collège communautaire de la Péninsule acadienne et le campus de Shippagan de l'Université de Moncton sont aussi demeurés fermés pour la journée.

La situation de froid extrême pourrait durer au moins jusqu'à vendredi. À ce moment, on prévoit des précipitations sous forme de neige et le temps froid pourrait s'installer à nouveau dès la fin de semaine.

Une situation qui peut être dangereuse

Des températures glaciales peuvent être dangereuses pour les personnes qui ne sont pas suffisamment habillées, ou qui restent à l'extérieur trop longtemps. À -15 degrés, le risque d'hypothermie augmente de façon importante. Lorsque le mercure chute à - 25, ou lorsque le refroidissement éolien est de -28, ou plus, le risque d'engelures augmente grandement.

Les enfants et les animaux devraient alors sortir pour de très courtes périodes.

Quand la température ressentie atteint -35, Santé publique Ottawa émet un avertissement de danger d'engelures pour aviser la population de prendre des précautions supplémentaires contre le froid.

Eric Arsenault, chef du service des incendies à la Ville de Moncton, suggère d'ailleurs à la population d'éviter de sortir à l'extérieur inutilement lors des grands froids. Si une personne doit s'aventurer à l'extérieur, il recommande de mettre des bottes très chaudes et de se vêtir avec des couches isolantes. 

Avec les précipitations des derniers jours, les trottoirs peuvent être très glacés. Eric Arsenault recommande la plus grande prudence.

« On a plus des appels de gens qui sont tombés, suite à des trottoirs ou des parcours qui sont glissants, alors ça peut causer des blessures. Surtout des personnes plus âgées, qui peuvent se blesser plus sérieusement que les plus jeunes. »

Il rappelle également d'éviter les « moyens extrêmes » pour se chauffer, qui pourraient provoquer un incendie.

Acadie

Société