•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Casques bleus attaquent des rebelles hutus en RDC

Un soldat congolais et un Casque bleu de la Monusco à Beni, dans le Nord-Kivu, en octobre 2014.
Un soldat congolais et un Casque bleu de la Monusco à Beni, dans le Nord-Kivu, en octobre 2014. Photo: Kenny Katombe / Reuters
Radio-Canada

En République démocratique du Congo, des Casques bleus et des soldats de l'armée nationale ont lancé lundi « une offensive terrestre et aérienne » contre des rebelles hutus du Burundi, à l'est du pays.

Selon un porte-parole de la mission onusienne, l'opération a permis de prendre des bases que ces rebelles, issus des Forces nationales de libération (FNL), avaient établies dans la province du Sud-Kivu, près de la frontière avec le Burundi.

« L'opération a été lancée ce matin vers 6 h 30, 6 h 40 [heure locale] et a permis de capturer les bases des FNL dans la zone de Ruhoha », près de la ville d'Uvira, a affirmé le lieutenant-colonel Félix-Prosper Basse à l'AFP.

Uvira se trouve près du lac Tanganyika, à environ 120 kilomètres au sud de Bukavu, la capitale du Sud-Kivu.

Le colonel Basse, qui n'a fourni aucun bilan, a fait savoir que l'opération a été menée par un contingent de Casques bleus sud-africains, soutenu par des hélicoptères d'attaque sud-africains et ukrainiens.

Selon lui, cette offensive s'inscrit dans le cadre d'une opération plus importante contre tous les groupes armés au Sud-Kivu, et vise en particulier « à réduire la capacité de nuisance » des FNL.

D'après l'ONU, ce groupe burundais comprendrait de 500 à 600 combattants.

Avec les informations de Agence France-Presse

International