•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario autorise les coupes à blanc à Grassy Narrows

La Première nation a maintenu un blocus contre les grumiers sur son territoire pour plus d'une décennie.

La Première nation a maintenu un blocus contre les grumiers sur son territoire pour plus d'une décennie.

Photo : freegrassy.org

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique donne le feu vert aux compagnies forestières. Elles peuvent recommencer à couper du bois près de la Première Nation de Grassy Narrows.

En 2013, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a entériné un nouveau plan de gestion des forêts, qui autorisait les coupes à blanc sur les terres de la Première Nation. Or, la communauté, victime d'un empoisonnement au mercure historique dû aux activités d'une usine de pâte et papier située à proximité, avait demandé un examen plus approfondi sur les activités forestières, le mercure et l'environnement. La Première Nation a reçu, onze mois plus tard, le refus du ministère de tenir une étude supplémentaire.

« L'Ontario a ignoré nos voix et envisage de forcer des coupes à blanc encore plus dévastatrices sur notre peuple », a déclaré le résident de Grassy Narrows, Joseph Fobister.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

«L'Ontario a ignoré nos voix et envisage de forcer des coupes à blanc encore plus dévastatrices sur notre peuple», a déclaré le résident de Grassy Narrows, Joseph Fobister.

La porte-parole du ministère de l'Environnement, Agatha Garcia-Wright, a indiqué que « les questions soulevées par la communauté ont été examinées en profondeur ».

Les membres de Grassy Narrows sont indignés. « L'Ontario a ignoré nos voix et envisage de forcer des coupes à blanc encore plus dévastatrices sur notre peuple », a déclaré le résident de Grassy Narrows, Joseph Fobister.

La Première nation a maintenu un blocus contre les grumiers sur son territoire pour plus d'une décennie.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ontario