•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Noël émouvant dans une église sauvée de la démolition

L'église Très-Saint-Nom de Jésus dans Hochelaga-Maisonneuve.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La messe de Noël était particulièrement chargée d'émotion à l'église Très-Saint-Nom de Jésus dans Hochelaga-Maisonneuve, mercredi. Menacée de vente, de fermeture, puis de démolition, l'église a rouvert ses portes pour la première fois en cinq ans.

« C'est un bâtiment absolument exceptionnel, une architecture remarquable, des orgues splendides, et toute une histoire associée au développement de l'est de Montréal », estime Mgr Christian Lépine, l'archevêque de Montréal qui a entrepris de sauver l'édifice des pics des démolisseurs.

Depuis 2009, cette église considérée comme un bijou du patrimoine par Héritage Montréal, figurait sur la liste des sites emblématiques de Montréal les plus menacés. Et avant l'arrivée de Mgr Lépine à l'archevêché de Montréal, personne ne s'était engagé à lui offrir la cure de rajeunissement dont elle avait besoin.

« J'ai tout d'abord rencontré la communauté, les marguillers. Je leur ai demandé: est-ce que vous croyez à votre communauté? Ils m'ont dit oui, et tranquillement, les pièces du puzzle sont tombées en place » pour sauver le bâtiment, expose l'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine.

Selon les architectes, un tiers du projet de réfection, qui doit coûter environ 6 millions de dollars, a été accompli jusqu'ici. Le travail n'est donc pas terminé, mais les paroissiens étaient tout de même contents, pour Noël, que leur souhait ait été exaucé et que l'église ait été sauvée.

D'après le reportage d'Anne Levasseur.

Société