•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un employé des Nations unies au Liberia a contracté le virus Ebola

Un malade soigné par du personnel soignant en tenue médicale

Un malade soigné par du personnel soignant en tenue médicale (archives)

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La mission des Nations unies au Liberia a annoncé mercredi qu'un de ses employés avait contracté le virus Ebola, portant à quatre le nombre de membres de la mission atteints de la fièvre hémorragique depuis le début de la pire épidémie de l'histoire.

Le porte-parole de l'ONU à New York, Stephane Dujarric, a indiqué que l'employé infecté était originaire du Liberia. Le patient a été immédiatement transféré dans une unité de traitement de l'Ebola, selon un communiqué de la mission.

Le communiqué affirme que la mission prend « toutes les mesures nécessaires pour atténuer toute transmission éventuelle, tant au sein de la mission qu'à l'extérieur ». Ces mesures comprennent la mise en isolement des employés à risque et la décontamination des véhicules utilisés par le patient.

D'après l'Organisation mondiale de la santé, le Liberia a enregistré 3384 décès liés à l'épidémie d'Ebola actuelle, soit plus que tout autre pays touché.

Deux des employés de l'ONU ayant été en contact avec le virus au Liberia sont morts.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.