•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une quarantaine d'artistes menacent de poursuivre YouTube pour 1 milliard de dollars

Pharrell Williams

Pharrell Williams

Photo : Brent Stewart

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un avocat américain qui représente une quarantaine d'artistes menace de déposer une poursuite de 1 milliard de dollars contre YouTube si le site ne retire pas des milliers de vidéos.

Irving Azoff, fondateur de la firme de gestion de droits d'auteur Global Music Rights (GMR), représente notamment Pharrell Williams, The Eagles et le regretté John Lennon.

Azoff soutient que le géant de la vidéo en ligne diffuse illégalement plus de 20 000 vidéos attribuées aux artistes qu'il représente.

Google, qui possède YouTube, n'a pas l'intention pour l'instant d'obtempérer.

Dans une lettre publiée en ligne, l'avocat de Google, David Kramer, soutient pour sa part que la position de GMR est « malavisée ».

Azoff a YouTube dans sa mire depuis que le site a lancé en novembre son service payant Music Key afin de concurrencer Spotify et Pandora, entre autres.

« Le piétinement des droits des auteurs dans le marché numérique sans regard à leur contribution dans le processus créatif ne sera plus toléré. »

Les redevances distribuées aux artistes représentent un enjeu crucial à une époque où lesventes d'albums, y compris en format numérique, périclitent.

Les trois plus importantes compagnies de disques du monde, Universal, Sony et Warner, se sont déjà entendues avec YouTube en ce qui concerne les redevances tirées du service Music Key. Une centaine d'étiquettes indépendantes, dont certaines avaient critiqué la proposition d'entente, se seraient également ralliées à YouTube récemment.

Les revenus publicitaires de YouTube sont estimés cette année à plus de 7 milliards de dollars. Google n'a toutefois jamais officiellement révélé ses chiffres.

Avec les informations de The Hollywood Reporter, Associated Press, et CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.