•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Améliorer la qualité de vie des bébés prématurés grâce aux cellules souches

Marc-Antoine Hébert est né à 28 semaines de grossesse.

Marc-Antoine Hébert est né à 28 semaines de grossesse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Dr Bernard Thébaud travaille auprès des bébés prématurés au Centre hospitalier pour enfant de l'est de l'Ontario (CHEO). Dans son laboratoire de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, il tente de développer un nouveau médicament à base de cellules souches afin d'améliorer la santé pulmonaire de ses jeunes patients.

« Un des gros problèmes, c'est l'immaturité des poumons. »

— Une citation de  Dr Bernard Thébaud, chercheur à l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa

Les traitements qui assurent la survie des bébés prématurés sont dommageables pour les poumons. Ceux-ci sont donc à risque de développer une maladie pulmonaire chronique.

Un médicament prometteur conçu à partir de cellules souches permettrait de réparer les poumons endommagés et même de prévenir des problèmes pulmonaires chroniques.

Le traitement doit être soumis à Santé Canada, afin d'obtenir l'autorisation de passer à son utilisation clinique. Le Dr Thébaud espère démontrer la sécurité du médicament à la fin de l'année prochaine.

Pour visiter le laboratoire de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa :

Laboratoire du Dr. Bernard Thébaud

Laboratoire du Dr. Bernard Thébaud

Photo : Radio-Canada

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.