•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une camionnette fonce dans la foule au marché de Noël de Nantes

Policiers et services de secours arrivent à l'endroit où l'homme a foncé sur la foule.

Policiers et services de secours arrivent à l'endroit où l'homme a foncé sur la foule.

Photo : Stephane Mahe / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une dizaine de personnes ont été blessées lundi à Nantes, en France, lorsqu'un homme au volant d'une camionnette a foncé dans la foule qui se trouvait au marché de Noël de la ville.

Cinq des personnes happées ont été grièvement blessées.

Le conducteur du véhicule est lui-même sévèrement blessé, après s'être asséné plusieurs coups de couteau.

Selon la procureure de la République de Nantes, Brigitte Lamy, on ne peut pas pour le moment parler d'acte terroriste. Mme Lamy a précisé que l'homme de 44 ans n'avait fait part d'aucune revendication religieuse et qu'il était connu des services de police pour des délits mineurs.

« Un carnet a été découvert à côté de la camionnette. On est en train de l'étudier », a indiqué la procureure.

Le marché de Noël de Nantes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le marché de Noël de Nantes.

Photo : Stephane Mahe / Reuters

Le conducteur de la camionnette a foncé sur un chalet qui servait du vin chaud et devant lequel se trouvaient plusieurs personnes.

L'événement s'est produit sur la place Royale, située dans la zone piétonne du centre-ville de Nantes. La place a été évacuée et le secteur a été bouclé par les forces de police.

Le scénario rappelle celui qui est survenu dimanche à Dijon, où un homme a blessé 13 personnes en les percutant avec sa voiture.

En raison de ces événements qui se multiplient, une réunion au niveau ministériel se tiendra d'ailleurs mardi à la demande du président français François Hollande, « pour faire le point et voir comment accroître la vigilance des services de l'État ».

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.