•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une année en dents de scie pour le Bella Desgagnés

Le navire Bella Desgagnés

Le navire Bella Desgagnés

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après une année de rodage en 2013, le Bella Desgagnés a connu son lot de difficultés en 2014.

L’année commence dans la glace. Le navire, exploité par l’entreprise maritime Relais Nordik, est coincé au port de Rimouski pendant plusieurs jours en janvier. Au printemps, des brise-glaces doivent escorter le bateau, incapable de ravitailler des villages de la Basse-Côte-Nord.

« On semble avoir fait un bateau pour les besoins de l'entreprise, pas pour les besoins de la région », avait lancé, le 24 janvier, le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Les mois passent et même si les journées s’allongent et se réchauffent, les retards s'accumulent et le navire ne respecte plus son horaire. Pour rattraper le temps perdu, la compagnie raccourcit les escales. Relais Nordik doit écourter les escales dans les villes de la Côte-Nord. Des acteurs touristiques du milieu avancent que les courts arrêts nuisent aux ventes et aux forfaits touristiques offerts. Les déplacements des résidents sont aussi compromis.

Cet été, c'est un désastre complet.

Une citation de :Randy Jones, maire de Gros-Mécatina

Après les glaces, un été chargé

La saison estivale est fort occupée. En fin juin, l'équipement nécessaire à la réalisation de travaux de Pétrolia, qui commence ses forages sur l'île d'Anticosti, est transporté à bord de la desserte maritime.

Le Nordik Express doit aussi venir en renfort. À l’automne, le Bella Desgagnés accroche le fond au large de Kegaska, en Basse-Côte-Nord. Un des propulseurs est endommagé.

La desserte maritime de la Moyenne et de la Basse-Côte-Nord terminera l'année 2014 en cale sèche aux Méchins et contrairement à l'hiver 2014, il n'y aura pas de desserte hivernale en 2015 en raison de compressions budgétaires. Le budget de la Société des traversiers du Québec a été réduit de 7 millions de dollars, ce qui force l’arrêt du service.

Avec les informations de William Phénix

Le Bella Desgagnés est un navire-cargo-passagers de 6655 tonnes qui est exploité par la compagnie Relais Nordik qui a reçu, cette année, une somme de 13,5 millions de dollars du gouvernement québécois pour opérer la desserte. Il a une capacité de 381 passagers. Le bateau ravitaille la Moyenne et la Basse-Côte-Nord d’avril à janvier.  

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Est du Québec