•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement aux Îles : le ministère de l'Environnement enquêtera

Le compte-rendu de Michel-Félix Tremblay
Radio-Canada

Une enquête officielle sera menée sur le déversement de diesel survenu en septembre à Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

Le ministère de l'Environnement, du Développement durable et de la lutte contre les changements climatiques a finalement décidé d'aller au fond des choses concernant ce déversement de 100 000 litres provenant d'un oléoduc d'Hydro-Québec.

Trois mois après l'incident, le ministère estime que la lumière reste à faire sur plusieurs éléments. Des Madelinots se demandent entre autres pourquoi il s'est écoulé autant de diesel dans la marina avant qu'Hydro-Québec ne ferme les valves de son oléoduc.

Le quai à Cap-aux-Meules avec des dispositifs pour contenir le déversement de pétrole.Le quai à Cap-aux-Meules avec des dispositifs pour contenir le déversement de pétrole. Photo : Diane Hébert

« Quel est le processus qui entoure l'entretien, la surveillance d'un pipeline comme ça ? Y a t-il des vérifications annuelles ? Est-ce qu'il y avait des signes avant-coureurs ? », se questionne le maire des Iles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

Le directeur régional du centre d'urgence environnemental du ministère, Jules Boulanger, fait valoir que c'est l'ampleur de l'incident qui oblige le ministère à enquêter. 

« S'il y a effectivement des manquements qui ont été commis, le dossier peut être acheminé vers le directeur des poursuites criminelles et pénales pour des procédures », explique Jules Boulanger.

Québec cherchera ainsi à savoir s'il y a eu négligence de la part d'Hydro-Québec. La société d'État pourrait faire face à des poursuites criminelles au terme de l'enquête.

Est du Québec

Environnement