•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

530 000 $ pour pallier l’abandon des lignes d’Orléans Express en Gaspésie

Autocars Orleans Express

Autocars Orleans Express

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine reçoit une aide de 530 000 $ pour pallier l'abandon de points de services d'Orléans Express dans la région en Gaspésie.

La régie offrira dès le mois de janvier un service de navette le long de la route 132.

Un montant de 80 000 $ de cette aide financière servira à la mise en place du service, et le reste est destiné à couvrir le coût des opérations. 

Ces montants entrent dans le cadre d’une aide globale de 770 000$  annoncée plus tôt par le ministre des Transports.

Robert Poëti indique  que cette aide « permettra de mettre en place des services de transport qui répondent aux besoins et qui respectent la capacité de payer des usagers ».

L'aide annoncée aujourd'hui ne touche pas le Bas-Saint-Laurent, une région qui est pourtant elle aussi affectée par les réductions de services d'Orléans Express.

L'annonce des réductions de service par Orléans Express avait suscité des inquiétudes auprès de nombreux clients des régions.

Les réductions de services visent des corridors interurbains situés entre Montréal et les régions de la Montérégie, du Centre-du-Québec, de la Mauricie, de la Capitale nationale, de Chaudière-Appalaches, du Bas St-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

 La Commission des transports du Québec avait autorisé Autocars Orléans Express à aller de l’avant avec  ses changements.

Dans un an, Orléans Express sera de retour devant la Commission des transports du Québec pour évaluer les changements apportés aux services offerts en région.

Pour Antoine Audet, directeur général de la Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, l'année 2015 sera une année transitoire pour le transport interurbain en Gaspésie.

« Déjà Orléans lors des audiences a communiqué son intention d'éventuellement quitter la région pour arrêter à Rimouski. On sait également qu'il a une compagnie de transport Taxi Fortin qui est en demande pour bonifier son service de transport avec des fourgonnettes sur le territoire, nous également, on pourrait se positionner dans l'éventuel projet », indique M. Audet.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Est du Québec