•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe force l'annulation des visites dans certains hôpitaux

Un reportage de Marc-Antoine Ruest
Radio-Canada

Les visites sont interdites jusqu'à nouvel ordre dans les hôpitaux du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec en raison des nombreux cas de grippe. Le virus a fait son apparition deux mois plus tôt cette année et il est particulièrement virulent.

Depuis 8 h jeudi matin, les visites sont interdites à l'Hôtel-Dieu de Québec, au Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL), à l'Hôpital Saint-François-d'Assise, à l'Hôpital du Saint-Sacrement et à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. Des exceptions sont prévues pour les visites parents-enfants, pour les soins intensifs et palliatifs.

La direction veut réduire au maximum les risques de transmission du virus de la grippe. Les visites sont aussi suspendues dans certaines unités de l'Hôtel-Dieu de Lévis et au CHSLD de la Côte-de-Beaupré.

En plus d'interdire les visites, le CHU a ajouté 52 lits supplémentaires dans ses établissements, car l'éclosion de grippe fait déborder les urgences.

Le directeur de la Santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr François Desbiens, rappelle que les personnes âgées sont particulièrement vulnérables. Toutefois la souche du virus H3N2 qui circule frappe sans discrimination.

Ce type de virus de grippe là a la caractéristique de toucher aussi les jeunes et les adultes par rapport au H1N1. Donc tous les groupes de la population peuvent l'attraper 

Dr François Desbiens

Vaccin moins efficace

Même si la direction de la Santé publique encourage les patients à se faire vacciner, la composition du vaccin distribué cette année n'est pas totalement efficace pour se protéger contre la grippe. 

« Il y a un H3N2 dans le vaccin, mais il n'est pas identique à celui qui circule. Il donne une certaine protection, mais pas aussi bonne que les années antérieures », précise le Dr Desbiens.

Normalement un vaccin de la grippe protège à 70-80 %,  on pense que celui-là va protéger à 20 ou 30 %.

Dr François Desbiens

Le vaccin offre notamment une certaine protection contre certaines graves complications liées à la grippe qui peuvent survenir. D'autres souches de grippe qu'il contient pourront aussi circuler au cours de l'hiver.

Le virus de la grippe circule normalement jusqu'à la fin de février ou au début de mars.

Les seules visites acceptées dans les hôpitaux du CHU :

  • Pour les îlots parents-enfants : seuls le père, le conjoint ou la conjointe ainsi que les aidants naturels seront autorisés pour une visite.
  • Pour la pédiatrie : seuls le père, la mère ainsi que les aidants naturels seront autorisés pour une visite.
  • Pour les soins palliatifs : seuls les aidants naturels seront autorisés pour une visite.
  • Pour les soins intensifs : seuls les proches des patients instables seront autorisés pour une visite.
  • La situation sera évaluée afin de lever cette interdiction dans les meilleurs délais.
Entrevue avec le directeur de la Santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr François Desbiens

Québec

Santé