•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cessez-le-feu unilatéral et à durée indéterminée des FARC de Colombie

Un membre des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), dans les montagnes près de Toribio, en juillet 2012.
Un membre des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), dans les montagnes près de Toribio, en juillet 2012. Photo: AFP / LUIS ROBAYO
Radio-Canada

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont annoncé mercredi un cessez-le-feu unilatéral d'une « durée indéterminée », qui devrait se transformer en armistice.

« Nous avons décidé de déclarer un cessez-le-feu unilatéral et l'interruption des hostilités pour une durée indéterminée, ce qui doit déboucher sur un armistice », peut-on lire sur le blogue de la délégation des FARC à La Havane, où se déroulent les pourparlers avec les représentants du gouvernement colombien.

La guérilla a toutefois prévenu les autorités que sa trêve serait interrompue en « cas d'attaques de la part de la force publique ».

Elle propose aussi la mise en place d'observateurs internationaux, qui viendraient de l'Union des nations sud-américaines, de la Communauté d'États d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que le Comité international de la Croix Rouge.

Entamées depuis deux ans, les négociations de paix visent à mettre fin au conflit - le plus vieux en Amérique latine - qui a fait 220 000 morts et plus de 5 millions de déplacés en un demi-siècle. 

Les pourparlers ont été ponctués jusque-là d'accords fragmentaires, notamment sur la lutte contre le trafic de drogue et le développement rural.

La rébellion marxiste des FARC, émanation d'une insurrection paysanne en 1964, compterait environ 8000 hommes dans ses rangs.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

International