•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 députés du parti Wildrose, dont sa chef, s'apprêtent à se joindre aux conservateurs

Danielle Smith, chef du Parti Wildrose
Danielle Smith, chef du Parti Wildrose Photo: Radio-Canada

Six députés albertains du Wildrose, dont sa chef, Danielle Smith, s'apprêtent à faire défection, a appris le réseau anglais de Radio-Canada.

Plusieurs sources avaient indiqué plus tôt que sept députés étaient sur le point de quitter le Wildrose pour se rallier au Parti progressiste-conservateur, au pouvoir. Ces députés étaient :

  • Danielle Smith (chef du Wildrose)
  • Rob Anderson (chef parlementaire, Airdrie)
  • Jeff Wilson (Calgary-Shaw)
  • Gary Bikman (Cardston-Taber-Warner)
  • Pat Stier (Livingston-Macleod)
  • Blake Pederson (Medicine Hat)
  • Jason Hale.(Strathmore-Brooks)

Le député de Livingston-Macleod, Pat Stier, a cependant indiqué sur son site Internet qu'il ne se joindra pas à ces départs.

Le caucus du Wildrose s'est réuni mardi après-midi pour discuter d'une possible fusion avec les conservateurs, au pouvoir. 

Le premier ministre albertain, Jim Prentice, a laissé entendre que c'est son caucus qui aura le dernier mot pour accepter ou non l'arrivée des députés du Wildrose chez les progressistes-conservateurs. « Toutes ces questions sont traitées au sein du caucus et le caucus se réunit demain [mercredi] », a-t-il dit.

Jeff Callaway, un membre du comité exécutif du Wildrose, a fait savoir que peu importe la décision des députés, son parti, qui compte 21 000 membres, allait survivre. 

Le Wildrose ne s'est pas remis de sa cinglante défaite aux élections partielles d'octobre dernier, raflées par le parti de Jim Prentice. Le Wildrose est même arrivé troisième dans deux des quatre circonscriptions.

Rappelons que le mois dernier, deux députés du Wildrose, Kerry Towle et Ian Donovan, avaient rejoint les rangs des progressistes-conservateurs. Joe Anglin a lui aussi quitté le parti pour siéger comme député indépendant.

Politique