•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fécondation in vitro : l’Alberta devrait prendre exemple sur le Québec, disent des défenseurs

Femme enceinte
Femme enceinte Photo: iStock
Radio-Canada

Des Albertains espèrent que la fin de la gratuité de la procréation assistée au Québec ne freinera pas les efforts pour subventionner les traitements en Alberta.

Le Québec a été la première province à financer en totalité la fécondation in vitro. La ministre de la Santé du Québec a cependant déposé un projet de loi en novembre pour suspendre cette couverture en raison des coûts élevés associés à la procréation assistée.

Au Québec, la gratuité ne sera maintenue que lorsque la fertilité sera compromise. Pour tous les autres services, comme la fécondation in vitro, c'est plutôt à un crédit d'impôt variable selon le revenu qu'auront accès les couples, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels, ou encore les femmes seules.

Terri Abraham, la présidente de Generations of Hope, un organisme qui vient en aide aux couples infertiles, croit que l'Alberta devrait imiter le Québec. Par contre, elle croit que l'Alberta peut se doter d'un modèle plus efficace que celui de la belle province. « Le Québec avait un programme qui comprenait très peu de restrictions, a déclaré M. Abraham. Ça incluait une couverture pour les médicaments et il n'y avait pas de limite d'âge. Je pense que l'Alberta peut présenter un programme responsable sur le plan financier. »

À Calgary, après avoir essayé d'avoir des enfants pendant des années, Brandon Newell et sa femme ont eu recours à la fécondation in vitro. Ensemble, ils ont eu des jumeaux. « J'espère que l'Alberta va regarder ce qui a été fait au Québec. Peut-être que ça n'a pas fonctionné vu la portée du programme, mais il ne faut pas penser que ça ne pourrait pas marcher à une autre échelle. »

Selon le père de famille, l'Alberta devrait assister financièrement les couples qui ne peuvent concevoir pour des raisons médicales.

En septembre, une pétition a été lancée à Calgary pour soutenir les traitements de fécondation in vitro.

Alberta

Famille