•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sudbury : Le Parti libéral ne veut plus d’Andrew Olivier

Andrew Olivier

Andrew Olivier annonce qu'il ne briguera pas l'investiture libérale en prévision de l'élection complémentaire dans Sudbury.

Photo : Radio-Canada/Yvon Thériault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Andrew Olivier ne briguera finalement pas l'investiture libérale en prévision de l'élection partielle à Sudbury. Il en avait pourtant fait l'annonce peu après la démission de Joe Cimino.

La première ministre, Kathleen Wynne, aurait dit à Andrew Olivier qu'elle a une vision pour Sudbury et qu'il n'est pas le candidat souhaité par le parti. L'ex-candidat a tenu un point de presse ce matin pour se retirer de la course. M. Olivier affirme que le Parti libéral de l'Ontario lui a offert un poste au sein du parti pour qu'il se rallie au prochain candidat libéral dont l'identité n'a pas encore été révélée.Andrew Olivier a déjà un emploi et il n'en veut pas un autre. Il se dit déçu, mais affirme qu'il tenait à être transparent. M. Olivier dénonce cette décision.

Il indique être toujours intéressé par politique. Cependant, il va profiter des fêtes et il ne précise pas s'il se portera candidat pour le Parti vert ou s'il sera indépendant.

M. Olivier a d'abord été contacté par Gerry Lougheed, du parti libéral à Sudbury. On lui a alors demandé de soutenir le candidat du parti. Des membres du parti l'ont ensuite contacté pour lui dire que la première ministre n'hésiterait pas à nommer un candidat elle-même pour ne pas organiser de course à l'investiture.

Kathleen Wynne a téléphoné à Andrew Olivier pour lui parler de sa vision pour Sudbury et ce dernier ne partage pas cette vision.

Lors des élections de juin, Andrew Olivier avait terminé deuxième dans la circonscription de Sudbury, à moins de 1000 votes du néo-démocrate Joe Cimino.

L'opposition demande une enquête

Les partis d'opposition s'inquiètent quant à eux de l'offre d'emploi que dit avoir reçue Andrew Olivier. Le conservateur Steve Clarke a d'ailleurs écrit commissaire de la Police provinciale de l'Ontario Vince Hawkes pour lui demander d'enquêter relativement à ces allégations. De son côté, le néo-démocrate Gilles Bisson adresse plutôt sa demande d'enquête au directeur général d'Élections Ontario. 

Tu ne peux pas faire ce type d'offres sans [contrevenir] à la loi.

Une citation de :Gilles Bisson, député de Timmins-Baie James

Mais la première ministre Kathleen Wynne nie qu'une offre d'emploi ait été faite à Andrew Olivier.

De son côté, l'ancienne mairesse du Grand Sudbury Marianne Matichuk, dont la candidature pour le Parti libéral avait été évoquée avant les élections de juin dernier déclare qu'elle ne sera pas candidate libérale lors de la prochaine élection complémentaire.

La date de cette élection n'a pas encore été annoncée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ontario