•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les omnipraticiens de l'ouest du Québec proposent des solutions à la réforme Barrette

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'ouest du Québec, le Dr Marcel Guilbault

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'ouest du Québec, le Dr Marcel Guilbault

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'ouest du Québec (AMOOQ), Marcel Guilbault, estime que des solutions existent pour faciliter l'accès aux médecins de famille.

Le dirigeant de l'AMOOQ soutient qu'il y a moyen d'empêcher la mise en œuvre de la réforme Barrette, qui serait, à son avis, catastrophique pour l'avenir de la pratique de la médecine familiale.

« On a des solutions. Regarder tous les médecins qui arrivent dans la région afin de leur offrir un travail dans un cabinet, de favoriser leur installation dans certaines parties de la ville », a-t-il fait valoir en entrevue à l'émission Bernier et compagnie, lundi.

Le Dr Guilbault souligne qu'il n'y a plus de place à l'urgence et à l'hospitalisation pour la trentaine de médecins qui viennent s'installer en Outaouais.

Dans la région, ce sont 30 000 personnes qui recherchent un médecin de famille.

Le président de l'AMOOQ estime que la proposition, qui a été soumise au ministère de la Santé, depuis plus d'un an, par la Fédération des omnipraticiens du Québec, donne des pistes pour combler cette lacune.

Marcel Guilbaut croit que le projet de loi 20, qui a été rejeté en bloc en fin de semaine par les omnipraticiens du Québec, ne fera qu'empirer la situation en imposant aux médecins un quota annuel de patients à consulter, sous peine de pénalités.

Il s'en est pris de nouveau au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui soutient que 60 % des médecins de famille ne travaillent pas à temps complet.

« Il ne comprend pas non plus c'est quoi la médecine familiale. Vous savez, c'est un radiologiste, il a regardé des films toute sa vie », a ironisé le Dr Guilbault.

Le projet de loi 20 est à l'étude à l'Assemblée nationale du Québec où les libéraux, au pouvoir, sont majoritaires.

Le Dr Marcel Guilbault promet qu'il n'y aura pas de moyen de pression sur la population, mais assure que les omnipraticiens ne se laisseront pas faire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.