•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sexe, poutine et yiddish : une nouvelle web série qui surprend

La websérie YidLife crisis

La websérie YidLife crisis

Photo : YidLifecrisis.com

Radio-Canada

Les auteurs montréalais Eli Batalion et Jamie Elman n'ont pas la langue yiddish dans leur poche. Leur websérie YidLife crisis offre un regard décalé sur les jeunes Juifs montréalais.

Deux jeunes s'exprimant en yiddish savourent une poutine au restaurant La banquise, rue Rachel à Montréal, tout en jasant sexe et traditions juives. Cette scène, tirée du premier épisode de YidLife crisis, représente bien le ton de la websérie.

Écrite par Eli Batalion et Jamie Elman, deux amis d'enfance, YidLife crisis prend la forme de courts épisodes.

Les deux auteurs y incarnent Chaimie et Leizer, deux jeunes Juifs trentenaires dont les conversations se déroulent toujours autour d'un repas et abordent avec humour la culture juive et le multiculturalisme.

Les quatre épisodes de la websérie (Nouvelle fenêtre), qui a été tournée l'été dernier à Montréal, viennent d'être sous-titrés en français.

Léane Labrèche-Dor, qui fait partie de la distribution de SNL Québec, tient un rôle dans le premier épisode. C'est elle qui a signé l'adaptation en français de la websérie.

YidLife crisis a eu des échos dans la communauté juive ainsi que dans les médias canadiens-anglais depuis sa sortie en septembre dernier. Une partie importante de l'auditoire provient par ailleurs d'Israël, a constaté Eli Batalion. La série y sera justement présentée les 20 et 21 décembre à la Cinémathèque de Jérusalem.

« La réaction est très bonne, autant des jeunes, des vieux, des Juifs ou des non-Juifs, explique Eli Batalion. Il y a quelque chose pour tout le monde. »

Les deux auteurs et acteurs devant Bagel St-ViateurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les deux auteurs et acteurs devant Bagel St-Viateur

Photo : YidLifecrisis.com

« On fait quelque chose en yiddish avec un peu de vulgarité, poursuit-il. C'est un peu comme à Juste pour rire, mais en yiddish. On parle de sexe, mais on ne le voit pas. »

Eli Batalion et Jamie Elman souhaitent produire de nouveaux épisodes, mais rien n'est encore confirmé pour le moment.

Avec la collaboration d'Ève Payette

Séries télé

Arts