•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un milliard de plus pour les F-35?

Photo : Tom Reynolds/Lockheed Martin Corp./Reuters

Radio-Canada

Un nouveau rapport du ministère de la Défense conclut que les coûts d'acquisition des avions de chasse F-35 continuent d'augmenter.

Un texte de Marc GodboutTwitterCourriel

Des documents rendus publics à quelques heures de la fin des travaux parlementaires précisent que si jamais le gouvernement canadien décidait d'aller de l'avant avec l'achat d'appareils de Lockheed Martin, deux options s'offriraient à lui : soit payer un milliard de dollars supplémentaires pour 65 avions ou en acquérir moins pour le même montant.

La faiblesse du dollar, l'inflation et la réduction du carnet de commandes de certains pays expliquent en partie cet écart avec ce qui avait été précédemment envisagé.

Cette troisième mise à jour des coûts du F-35 estime la livraison du premier avion pour 2020 et présume que la durée de vie des CF-18 actuellement en service sera prolongée jusqu'à 2025.

Le rapport souligne que le Canada devrait payer 45,8 milliards de dollars pour l'achat et l'exploitation de 65 F-35, une augmentation de 141 millions par rapport à l'estimation de l'an dernier.

De plus, advenant le prolongement de la durée de vie des CF-18 jusqu'en 2025, il en coûterait 400 millions de dollars au gouvernement fédéral.

Et si les CF-18 devaient rester en service jusqu'en 2030, la facture monterait à 1,5 milliard de dollars.

Dans l'attente d'une décision

Dans ce dossier politiquement sensible, le gouvernement Harper tarde à prendre une décision.

Il n'a toujours pas indiqué s'il comptait acheter des F-35 ou permettre un appel d'offres pour remplacer sa flotte vieillissante d'avions de chasse.

Une décision d'autant plus délicate à l'approche des prochaines élections fédérales.

En avril 2012, dans un rapport accablant, le vérificateur général du Canada concluait que le projet d'acquisition des chasseurs F-35 était en plein dérapage.

Michael Ferguson reprochait au gouvernement Harper et à la Défense nationale d'avoir sous-estimé les coûts d'acquisition des appareils 

Politique