•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laval, Lanaudière et les Laurentides championnes de la croissance démographique

C'est à Laval et dans la Couronne Nord que l'on retrouve les plus fortes croissances démographiques du Québec en 2013.

C'est à Laval et dans la Couronne Nord que l'on retrouve les plus fortes croissances démographiques du Québec en 2013.

Photo : Francis Labbé

Radio-Canada

C'est sur la Rive-Nord que le Québec a connu les plus fortes croissances démographiques en 2013. Laval arrive en tête avec un taux de 13,6 %, alors que Lanaudière et les Laurentides suivent avec 12,4 %. En comparaison, le Québec a connu une croissance démographique de 9,1 % pour la même période.

Un texte de Francis LabbéTwitterCourriel

Ces chiffres sont toutefois à prendre avec un grain de sel puisque des données restent encore à être compilées, notamment avec Statistique Canada. « Mais la croissance plus forte dans ces régions est bien réelle », explique Chantal Girard, démographe à l'Institut de la statistique du Québec.

Laval arrive en tête pour plusieurs raisons. C'est la troisième région du Québec qui attire le plus d'immigrants. Il y a aussi plusieurs résidents des régions voisines qui viennent s'établir à Laval. Entre 2012 et 2013, 11 575 Montréalais sont devenus des Lavallois alors que 6693 ont pris le chemin inverse. 

La population de la couronne Nord est généralement plus jeune qu'ailleurs.

La population est généralement plus jeune qu'aillleurs.

Photo : Francis Labbé

« Pour Lanaudière et les Laurentides, ce sont deux régions qui misent surtout sur un fort taux de natalité et sur un fort taux d'attraction de gens d'autres régions du Québec. En termes de pourcentages, ce sont les deux régions qui attirent le plus de québécois des autres régions », explique Mme Girard.

Montréal décline toujours... mais moins qu'avant

L'île de Montréal perd toujours des résidents au profit de ses couronnes. « Mais c'est un phénomène moins important en 2013 que par le passé », constate Chantal Girard. « Environ 18 000 Montréalais sont allés s'établir ailleurs, ce qui est nettement moindre que par les années passées, où l'on retrouvait des soldes négatifs de 22 000 ou 23 000 personnes. »

En fait, il s'agit de la meilleure performance de Montréal à ce chapitre depuis les 10 dernières années. Conséquemment, les couronnes Nord et Sud ont accueilli moins de Montréalais en 2013.

Quelques records

Par ailleurs, c'est la région des Laurentides qui remporte la palme en matière d'attraction de résidents des autres régions avec 4700, alors que c'est dans la région de Lanaudière que le taux de natalité est le plus élevé.

« Au Québec, en ce moment, la moyenne provinciale pour l'indice de fécondité est de 1,65 enfant par femme. Dans Lanaudière, on se situe plutôt à 1,8 enfant par femme et dans les Laurentides, à 1,75. Ce taux est un peu moins élevé à Laval, 1,64 », explique Mme Girard.

C'est aussi à Laval où l'on retrouve le taux de mortalité le moins élevé du Québec, selon l'ISQ.

Société