•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation à Montréal d’un homme soupçonné de terrorisme

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Najib-Belhaj-Chtioui

Najib-Belhaj-Chtioui

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme de 36 ans, suspecté d’avoir tenu des propos faisant craindre des activités terroristes, a été arrêté dimanche à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau par la Sûreté du Québec.

Nejib Belhaj-Chtioui, qui revenait d’un voyage en Tunisie, faisait l’objet d’un mandat d’arrestation.

Sa comparution au palais de justice de Montréal devant la juge Louise Villemure en début d’après-midi a duré moins d’une minute. Il fait face à deux chefs d’accusation :

  • avoir transmis des renseignements qui, compte tenu du contexte, sont susceptibles de faire raisonnablement craindre que des activités terroristes sont ou seront menées;
  • avoir commis des actes qui, compte tenu du contexte, sont susceptibles de faire raisonnablement craindre que des activités terroristes sont ou seront menées.

La procureur de la Couronne Lucie Martineau  s’est opposée à sa remise en liberté parce qu'il avait déjà quitté le Canada dans le passé. M. Belhaj-Chtioui est donc retourné derrière les barreaux, à Rivière-des-Prairies, où il passera la nuit avant de revenir en cour demain matin.

Une femme qui prétend avoir eu un enfant de Belhaj-Chtioui et qui assistait à l'audience au palais de justice a indiqué aux journalistes que l'accusé se trouvait en Tunisie depuis 18 mois. « Je suis venue ici pour savoir ce qui arrivera au père de ma fille », a-t-elle indiqué, en précisant qu'elle n'a jamais été mariée avec lui et qu'ils ne sont plus ensemble maintenant.

Le Service des enquêtes sur la menace extrémiste de la Sureté du Québec menait l’enquête sur Belhaj-Chtioui depuis mai 2011. La SQ indique qu’un signalement a été fait pour des propos tenus sur Facebook. Le mandat d'arrestation précise que les faits reprochés se sont produits entre le 13 et le 20 mai 2011.

Selon sa page Facebook personnelle, M. Belhaj-Chtioui travaille pour Bell Canada et a étudié à l’UQAM. Il habite à Montréal.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.