•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Phare : du recyclage à la réinsertion sociale

Cannettes et bouteilles déposées au nouveau centre de recyclage vert de Vancouver.

Cannettes et bouteilles déposées au nouveau centre de recyclage vert de Vancouver.

Photo : (CBC)

Radio-Canada

L'organisme de réinsertion sociale Le Phare de Port-Cartier est devenu un des centres de tri les plus performants du Québec. Fondé il y a 15 ans, l'organisme a pris le virage vers le recyclage en 2005.

Dix ans plus tard, le centre trie chaque année entre 7000 et 8000 tonnes de matières recyclables comme du verre, du plastique, du carton et du métal. Tout le matériel est trié minutieusement à la main, compacté, puis vendu sur les marchés.

Fondatrice et directrice de la Ressource de réinsertion le Phare, Nicole Poirier explique que le travail manuel donne plus de valeur au matériel que le triage automatisé. « On marque un bon point quand on dit aux acheteurs qu'il est trié à la main », souligne Mme Poirier.

Le Phare est aussi un écocentre, où la réutilisation des matières est mise en valeur. Le centre valorise également le travail de personnes ayant des limitations physiques ou intellectuelles.

L'organisme réussit à boucler un budget de 3,5 millions de dollars grâce aux contrats obtenus avec les villes de Port-Cartier et de Sept-Îles, à des revenus provenant de la vente de la matière recyclée et à des subventions salariales.

Est du Québec

Environnement