•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les temps sont durs dans l'industrie du sapin de Noël

Laurie Allain

Laurie Allain, propriétaire du Jardin du Père Noël à Sainte-Marie-de-Kent propose l'autocueillette de sapin.

Photo : Amélie Gosselin/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La tradition du sapin de Noël réjouit bien des cœurs durant les fêtes, mais les affaires sont difficiles pour les producteurs.

Laurie Allain, propriétaire du Jardin du père Noël, à Saint-Marie-de-Kent, au Nouveau-Brunswick, offre depuis 1996 l'autocueillette. Il remarque une baisse de la fréquentation de son commerce.

« Ç'a comme diminué parce que l'arbre artificiel nous fait concurrence », indique M. Allain.

Certains intervenants avancent que le marché est saturé, que l'offre est plus forte que la demande et que la concurrence est vive.

Hédard Losier, un vendeur de Lavillette, s'approvisionne en sapins dans la région de Paquetville. Les temps sont durs pour les producteurs. « Partout dans le nord dans les 10 ou 15 dernières années, ç'a diminué. Là, chaque année, il y en a qui lâchent. Il n'y a plus de vente », dit-il.

Même lorsqu'il s'installe au coin d'artères à Dieppe, les ventes sont difficiles. « Chaque année, ça diminue », déplore M. Losier.

Des boules décoratives dans un sapin de Noël.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des boules décoratives dans un sapin de Noël.

Photo : iStockphoto/Kativ

Hédard Losier attribue aussi la baisse des ventes à la popularité des sapins artificiels.

Il remarque cependant qu'un peu plus de jeunes se procurent des arbres naturels cette année, et il souhaite que ce soit une tendance à long terme, car 2014 est pour lui une année décisive.

« Année après année, on essaye ça. Mais c'est ça, cette année c'est la décision »

Le Nouveau-Brunswick compte environ 350 producteurs actifs de sapins de Noël, qui produisent 500 000 arbres par année.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Acadie