•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à Saguenay : deux causes possibles

L'incendie s'est déclaré à l'arrière de la résidence

Photo : Ici Radio-Canada

Radio-Canada

Un incendie a ravagé une résidence de la rue Diamant dans le secteur nord de Chicoutimi dans la nuit de jeudi à vendredi.

La maison a été détruite en quelques minutes seulement. Les occupants ont été réveillés in extremis par le détecteur de fumée et s'en sortent tous indemnes.

Le feu se serait déclaré à l'arrière de la résidence, à l'endroit où Hydro-Québec avait installé il y a quelques jours un compteur intelligent. Les enquêteurs analysent deux possibilités quant à l'origine du brasier.

« C'est soit un incendie causé par le dépôt de cendres dans une poubelle en plastique, soit le compteur comme tel. Au niveau du compteur, il faut faire attention, il va y avoir une expertise un petit peu plus poussée de ce côté-là, justement pour analyser s'il y a bel et bien eu défectuosité au niveau de ce compteur-là », explique le capitaine François Marin du service des incendies de Saguenay.

Le porte-parole d'Hydro-Québec, Patrice Lavoie, écarte du revers de la main cette dernière hypothèse.

« Il n'y a aucune possibilité que ce soit en lien avec l'installation ou avec le compteur de nouvelle génération lui-même. »

Des cas d'incendies causés par des compteurs intelligents ont déjà été répertoriés ailleurs au pays, mais Patrice Lavoie est catégorique.

« Dans les faits, après une analyse un peu plus poussée, on s'est rendu compte que c'était toujours un problème lié à l'embase électrique qui appartient aux clients. L'embase électrique, c'est le réceptacle de métal dans lequel vient s'insérer le compteur d'Hydro-Québec. »

Les pompiers de Saguenay vont mener leur enquête pour déterminer la cause exacte de l'incendie.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers