•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cyberintimidation : la police avait été alertée avant le suicide d'Amanda Todd

Amanda Todd

Le réseau anglais de Radio-Canada a obtenu de nouveaux détails sur le suicide d’une adolescente victime d’intimidation, en 2012

Photo : La Presse canadienne / HO

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Néerlandais accusé d'avoir tourmenté la jeune Amanda Todd était sous la loupe des policiers bien avant le suicide de l'adolescente, montre une enquête menée conjointement par CBC et un média des Pays-Bas.

Amanda Todd, la Britanno-Colombienne de 15 ans, s'est filmée en train d'expliquer qu'elle subissait du chantage depuis qu'elle avait montré ses seins devant une caméra web. Sa vidéo sur YouTube et son suicide subséquent en 2012 avaient soulevé l'indignation au Canada, mobilisé la lutte contre la cyberintimidation et donné lieu à une enquête policière.

En avril dernier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé le dépôt de cinq accusations, en Colombie-Britannique, contre un homme de 35 ans des Pays-Bas nommé Aydin Coban. Cet homme avait été arrêté trois mois plus tôt dans son pays pour des crimes commis contre des victimes néerlandaises.

Cependant, la police en Norvège avait tenté à deux reprises de mettre la police aux Pays-Bas sur la piste d'Aydin Coban, a découvert l'émission the fifth estate du réseau anglais de Radio-Canada, en collaboration avec l'émission néerlandaise Zembla.

Recherché par la police norvégienne

Une personne nommée Tyler Cee s'est mise à faire chanter une jeune fille en Norvège environ au même moment où une personne surnommée Tyler Boo tourmentait Amanda Todd sur Internet. Tyler Cee détenait des photos nues de la jeune norvégienne, mais en voulant encore plus de photos d'elle, Tyler s'est mis à la harceler par Skype.

Les parents de la jeune fille ont alerté les policiers norvégiens, qui, grâce à l'adresse IP de Tyler Cee, ont identifié une adresse postale aux Pays-Bas. Ils ont alors demandé à deux reprises, en mai et en décembre 2012, aux policiers néerlandais d'enquêter.

Amanda Todd s'est enlevé la vie cet automne-là. Quelques mois après sa mort, une troisième fille a porté plainte à la police aux Pays-Bas pour menaces sur Internet. Elle aussi disait avoir montré ses seins à un internaute.

La police néerlandaise est passée à l'action en septembre 2013, soit un an et demi après avoir reçu les renseignements des policiers norvégiens. Elle a suivi la piste d'Aydin Coban jusqu'à un bungalow du sud des Pays-Bas, où elle l'a arrêté en janvier 2014.

La mère d'Amanda Todd se demande pourquoi le processus a pris autant de temps. « Qu'auraient-ils fait s'il s'agissait de leur enfant », réagit Carol Todd.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fille de Carol Todd, Amanda, s'est enlevée la vie en octobre après avoir publié une vidéo dénonçant l'intimidation dont elle était victime. L'adolescente est depuis devenue le symbole de la lutte au phénomène.

Amanda s'est dressée contre son tourmenteur

Par ailleurs, la jeune Amanda avait été prise pour cible aussi loin qu'en 2011, soit un an avant qu'elle s'enlève la vie, montre un rapport produit par Facebook.

Ce rapport détaille quatre conversations ayant eu lieu le 21 octobre 2011 entre le suspect et l'adolescente. À l'intérieur, on voit Tyler Cee demander « trois spectacles » à Amanda, en échange desquels il « disparaîtra à jamais », mais sans quoi, il ne « s'arrêtera pas ». Tyler Cee demande aussi à Amanda si elle se souvient de lui. « Je suis celui qui t'a fait changer d'école l'année dernière », écrit-il.

Les conversations montrent qu'Amanda s'est défendue et a refusé de donner « les trois spectacles ». « Tu veux me rencontrer? Viens me rencontrer maintenant », rétorque-t-elle avant d'ajouter « Ou bien as-tu trop peur, sale pédophile? »

Coban n'est pas un prédateur, dit son avocat

Le rapport de Facebook indique que le suspect s'en serait pris à plus de 75 victimes à travers le monde, un nombre qui pourrait grandir.

L'avocat d'Aydin Coban maintient que son client n'est pas un prédateur en ligne. Il est plutôt un « citoyen néerlandais et turc de 36 ans, un homme décent, calme et silencieux », dit l'avocat Christian van Dijk.

Aydin Coban demeure détenu aux Pays-Bas en attendant son procès. La police néerlandaise devrait terminer son enquête sur l'affaire Amanda Todd en février.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.