•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Pourquoi? », des élèves de McMasterville interpellent le ministre Bolduc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Nous, les élèves de l'école d'éducation internationale faisons une pétition au nom de tous les élèves de la Commission scolaire des Patriotes afin de protester contre le plan proposé par le ministre Bolduc qui transférerait les villes de Boucherville et de Saint-Bruno vers une autre commission scolaire », annonce un élève de l'École secondaire d'éducation internationale de McMasterville dans une vidéo déposée sur YouTube.

« Nous, les élèves de l'école d'éducation internationale faisons une pétition au nom de tous les élèves de la Commission scolaire des Patriotes afin de protester contre le plan proposé par le ministre Bolduc qui transférerait les villes de Boucherville et de Saint-Bruno vers une autre commission scolaire », annonce un élève de l'École secondaire d'éducation internationale de McMasterville dans une vidéo déposée sur YouTube.

Les élèves interpellent le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, afin de dénoncer les effets de son exercice de redécoupage des commissions scolaires dans leur milieu.

Le ministre Bolduc souhaite fusionner des commissions scolaires – faisant passer leur nombre de 72 à 46 – afin de réaliser des économies dans les structures du système d'Éducation. Son plan prévoit que les villes de Saint-Bruno et de Boucherville, appartenant aujourd'hui à la CS des Patriotes, passent sous la houlette de la CS Marie-Victorin, qui recoupe essentiellement le territoire de l'agglomération de Longueuil.

Les élèves de l'école internationale le préviennent que les dépenses engendrées par la partition de leur commission scolaire seront supérieures aux économies qu'elle générera.

De plus, ils soulignent le tort qui serait fait, selon eux, aux élèves des programmes spéciaux. « Nous sommes solidaires de nos amis et nous voulons les garder avec nous », ajoute une élève.

Nous considérons qu'il y a des économies à faire ailleurs que sur le dos de nos élèves.

Un élève de l'école secondaire d'éducation internationale de McMasterville

La CS des Patriotes estime que plus de 2000 jeunes fréquentent les écoles du territoire annexé (Boucherville et Saint-Bruno) sans résider dans ces municipalités. S'ils sont rapatriés dans ce qu'il reste de la commission, il faudrait construire une nouvelle polyvalente. Et rien ne leur garantira l'accès aux mêmes programmes spéciaux.

Redécoupage des deux commissions scolaires proposé par le ministère de l'ÉducationAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Redécoupage des deux commissions scolaires proposé par le ministère de l'Éducation

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !