•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un port pétrolier à Baie-des-Sables?

Église de Baie-des-Sables Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'idée d'un port pétrolier à Baie-des-Sables est à peine formulée qu'elle suscite déjà de l'opposition. Les députés Pascal Bérubé et Jean-François Fortin expriment leur désaccord face à la possibilité que la municipalité devienne une alternative à Cacouna pour le projet de port pétrolier de TransCanada.

La compagnie albertaine reconnaît avoir envisagé au départ d'autres sites au Québec pour établir son port, dans le cadre de son projet d'Oléoduc Énergie Est. Son porte-parole, Tim Duboyce, a toutefois assuré, mardi, que TransCanada n'est pas encore prête à abandonner complètement l'idée de construire son port au large de Cacouna.

Le député péquiste de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se dit surpris et choqué que Baie-des-Sables soit un endroit envisagé pour établir un port pétrolier. Il estime que, comme dans le cas de Cacouca, c'est la sécurité des résidents et l'acceptabilité sociale qui demeure les plus importants critères face à un tel projet.

« Il faut savoir que le site serait situé entre Baie-des-Sables et la municipalité de Métis-sur-Mer, donc, dans un écosystème qui est fragile, sur le bord du littoral, dans une région touristique. Moi je ne vois pas de retombées potentielles exceptionnelles pour la communauté », a déclaré Pascal Bérubé.

Rive du fleuve Saint-Laurent, à Baie-des-SablesRive du fleuve Saint-Laurent, à Baie-des-Sables Photo : Radio-Canada

La question qu'il faut toujours se poser, c'est si la somme des avantages est suppérieure à la somme des désavantages.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

C'est un discours que reprend le député fédéral et chef du parti Forces et Démocratie, Jean-François Fortin. Il a déjà fait connaître son opposition à l'ensemble du projet Énergie Est.

La compagnie TransCanada est par ailleurs loin d'être une entreprise étrangère à Baie-des-Sables. TransCanada y a construit les 73 éoliennes qui façonnent désormais le paysage de la municipalité et de celle de Métis-sur-Mer. TransCanada est propriétaire à 68 % de la firme Cartier énergie.

Est du Québec

Économie