•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sentier international des Appalaches lourdement abîmé

Jean-maurice-hardy-SIA
Radio-Canada

Les responsables du Sentier international des Appalaches (SIA), section Québec, estiment qu'il leur faudra près de 100 000 $ pour réparer les dégâts causés par le passage de la tempête Arthur, cet été, et ceux laissés par une tempête de neige lourde survenue en novembre.

Des chablis se sont formés dans de nombreux sentiers ce qui obstrue le passage. Les précipitations abondantes ont gonflé les cours d'eau qui, au passage, ont emporté et abîmé les passerelles, notamment dans la section de la réserve Matane.

La tempête de neige a surtout endommagé la section de la Côte-de-Gaspé.

Le président de la section québécoise du SIA, Jean-Marc Hardy, précise qu'il s'agit d'une évaluation préliminaire, car le sentier, entretenu par des bénévoles, s'étend sur 500 km. « Et ça ne se fait pas en motoneige ou en VTT, ça doit se faire à pied », ajoute M. Hardy.

Plusieurs démarches ont été effectuées en vain pour trouver du financement. Le président du SIA craint de ne pas être en mesure d'ouvrir l'an prochain si rien n'est fait.

L'été prochain, une délégation française, dans le cadre d'une entente avec l'Association française de randonnée pédestre, doit venir inaugurer le sentier international des Appalaches en tant que premier sentier de Grande Randonnée en Amérique du Nord. Il s'agit d'un premier GR reconnu hors du territoire français.

Est du Québec

Société