•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Minuit moins une pour le Festival western de Saint-Antonin

Des participants du Festival country de Saint-Antonin

Des participants du Festival country de Saint-Antonin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À moins d'un revirement de dernière minute, le Festival western de Saint-Antonin disparaîtra.

La Municipalité a indiqué aux organisateurs de l'événement que les employés municipaux ne seraient plus disponibles. Sans ce soutien, les responsables du festival se disent incapables de mener à bien l'organisation, notamment en ce qui a trait à l'aménagement des sites de compétition équestre.

Le président du festival, Joël Pelletier, déplore la décision de la Municipalité. « Il y a des gens autour de moi qui sont bien tristes quand je leur dis qu'il n'y aura pas de festival à Saint-Antonin. C'est impensable d'aller le faire ailleurs, toutes les infrastructures sont là », dit-il.

Joël Pelletier admet que les autorités municipales ont du même coup diminué de 20 000 $ à 3000 $ la facture de location des espaces, mais rien ne peut se faire sans le travail des employés municipaux. M. Pelletier rappelle que le festival est géré par un petit comité de huit bénévoles. « Nous, on n'est pas là. On ne gagne pas notre vie avec le festival. »

Le maire de Saint-Antonin, Michel Nadeau, est surpris par cet ultimatum. Les camions et la machinerie, soutient-il, seront mis à la disposition des organisateurs en dehors des heures de travail. Un appel au bénévolat sera fait auprès des employés. Selon M. Nadeau, le travail des employés municipaux pour la préparation de l'événement a entraîné des problèmes syndicaux par le passé.

Le maire entend rencontrer Joël Pelletier le plus rapidement possible pour clarifier les choses.

Les retombées économiques du festival, qui attire environ 20 000 personnes chaque année, sont estimées à plus de 1 million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec